×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:523 Le 07/06/1999 | Partager

    Maroc-Egypte: La haute Commission mixte se penche sur l'accord de libre-échange
    La troisième réunion de la haute Commission mixte maroco-égyptienne se tient aujourd'hui sous la présidence du Souverain et du Président égyptien M. Hosni Moubarak. La Commission doit finaliser les accords bilatéraux de coopération et examiner l'état d'avancement pour la réalisation de l'accord de libre-échange qui, selon les responsables égyptiens, entrera en vigueur dans moins d'une année. Il s'agit d'entériner neuf accords qui touchent plusieurs secteurs d'activité. La coopération scientifique, la santé, la technologie... seront dans le pipe-line des travaux de la Commission.

    Le PND gèle la participation du Dr Ahmed Alami
    Le PND (Parti National Démocrate) traverse une phase critique. Le Bureau politique du parti de M. Arsalane El Jadidi, malade depuis quelques années, vient de geler la participation du Dr Ahmed Alami (ex-ministre de la Santé Publique) en attendant de le traduire devant la commission de discipline.
    Dans un communiqué du Parti, le Dr Alami est accusé "d'avoir voulu saboter le 4ème Congrès de l'Organisation Nationale de la Femme Démocrate qui a tenu ses assises le 30 mai 1999 à Casablanca". Le Bureau a estimé que l'ancien ministre a voulu "semer la zizanie" dans ce Congrès. M. Alami a contesté ces accusations et a affirmé que les décisions du parti sont illégales "vu qu'elles étaient prises en l'absence de la moitié du Bureau".

    Allemagne: Réunion des chefs de la diplomatie des pays du G8
    C'est à Bonn en Allemagne que les ministres des Affaires Etrangères du G8 (les sept pays les plus industrialisés et la Russie) ont commencé hier une réunion destinée à préparer une résolution des Nations Unies sur le Kosovo. Cette réunion s'ouvre sur un fond de tension entre Russes et Occidentaux. La Russie a pris la défense des forces yougoslaves après que ces dernières aient refusé de signer un document sur le retrait du Kosovo. "L'OTAN a essayé d'introduire dans ce document toute une série de questions cruciales que seul le Conseil de Sécurité a le droit de résoudre", a souligné le chef de la diplomatie russe.

    Procès Lokcerbie: Report de six mois
    La Haute Cour écossaise a accepté hier un report de six mois du procès de Lockerbie. Ce report intervient sur une demande des avocats des deux suspects libyens, MM. Al Amine Khalifa Fhimah, 43 ans et Abdel Basset Ali Al Megrahi, 47 ans.
    Conformément à cette décision, le procès devrait commencer au plus tard le 4 février 2000. "La défense pourra demander encore plus de temps pour se préparer", a affirmé un porte-parole de la Cour.


    Election d'un nouveau conseiller de la région d'Agadir


    M. Abderrahim Oummani est le nouveau conseiller de la région Souss-Massa-Darâa. L'élection partielle de M. Oummani (RNI) à la Chambre des Conseillers intervient suite au décès de M. Najem Abaâkil, conseiller de cette région au Parti de l'Action. Ces élections se sont déroulées jeudi 3 juin. M. Oummani a obtenu 1.444 voix sur les 2.949 exprimées. Son rival M. Saïd Addour (UC) en a obtenu 1.330.
    M. Oummani a été présenté aux élections comme candidat unique des partis de la coalition gouvernementale. Cette candidature unique a été décidée dans une récente réunion de ces partis présidée par le premier secrétaire de l'USFP, M. Abderrahman Youssoufi. Ce dernier a envoyé une consigne le 21 mai 1999 à toutes les sections des partis de la Koutla de la région d'Agadir les appelant à soutenir M. Oummani.
    Pourtant, le PPS a été représenté dans cette élection par son candidat, M. Iddi Azza. Il est à noter que l'Istiqlal et l'OADP lui ont apporté leur soutien.

    Nadia LAMLILI (AFP et MAP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc