×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:511 Le 20/05/1999 | Partager

    · Comité de suivi de l'UMA: Recommandations
    Le Comité de suivi de l'UMA, réuni les 17 et 18 mai à Alger, a exprimé "sa grande satisfaction" pour les résultats de ses travaux. Il a émis plusieurs recommandations, dans le cadre des préparatifs de la septième session du Conseil de la Présidence, prévue avant la fin de cette année à Alger. Cette rencontre sera précédée par la réunion du Conseil des ministres des Affaires Etrangères maghrébins, au cours de la première semaine d'octobre. Le Comité de suivi recommande en premier lieu au groupe d'experts chargé des aspects juridiques de se réunir en juin prochain au siège du Secrétariat Général de l'Union à Rabat.
    En second lieu, il appelle le Conseil Consultatif, l'instance judiciaire de l'Union, l'Université du Maghreb et l'Académie Magrébine des Sciences à élaborer des "rapports d'évaluation exhaustifs" sur la situation actuelle. Le Comité appelle également les pays membres à "accélérer le parachèvement des procédures" nécessaires à la tenue de l'assemblée constitutive de la Banque Maghrébine d'Investissement et du Commerce Extérieur afin de lui permettre d'entamer ses activités. D'autre part, les participants ont recommandé aux experts maghrébins chargés du suivi des dossiers de partenariat euro-méditerranéen de tenir une réunion de "coordination" en juin à Bruxelles en prévision des échéances liées à ce partenariat. Le comité appelle enfin l'UMA à consolider ses relations avec les groupements similaires aux niveaux arabe, islamique et africain.

    · Commerçants de carburants-sociétés de distribution: Conflit
    La Fédération Nationale des Commerçants de Carburant au Maroc est en conflit avec les principales grandes sociétés de distribution de carburant. Ces dernières sont accusées de vouloir s'emparer des stations-service et de les en écarter. Dans un communiqué, la Fédération annonce que le ministre de l'Energie et des Mines s'est montré très compréhensif vis-à-vis d'elle. En effet, il a convoqué les sociétés de distribution concernées et leur a demandé de trouver une solution efficace et de mener un dialogue constructif avec l'autre partie. Ces efforts du ministre sont restés vains d'après la Fédération, dont le conseil a décidé de convoquer tous les commerçants des stations-service du Royaume pour décider prochainement de la tenue d'une grève générale. La Fédération spécifie qu'elle ne veut pas nuire à l'intérêt des consommateurs marocains.

    · Hausse des salaires des ministres: Démenti
    M. Fathallah Oualalou a démenti mercredi les rumeurs faisant état d'une augmentation des salaires et des indemnités des membres du gouvernement. M. Noubir El Amaoui, secrétaire général de la CDT, avait affirmé il y a plusieurs semaines au cours d'un meeting à Khouribga que les salaires des ministres ont été revus à la hausse. M. Oualalou a signalé que le Premier ministre est "résolument soucieux de mettre un terme à toutes les formes de gaspillage et à limiter les privilèges". Il a précisé que les salaires ont été fixés par un dahir en date du mois d'avril 1975 et que la dernière augmentation remonte à 1988.

    · Réunion des pays arabes à Beyrouth
    Une réunion de deux jours démarre ce dimanche à Beyrouth entre des représentants gouvernementaux et des intellectuels des pays du Monde arabe. Au menu la sécurité, la paix, le développement économique et social, les droits de l'Homme et la bonne gouvernance dans les pays du Moyen-Orient. Organisée par la Commission Economique et Sociale des Nations Unies pour l'Asie de l'Ouest (ESCWA), cette rencontre rentre dans le cadre de la préparation de l'Assemblée Générale de l'ONU, qui se tiendra en septembre prochain à New York. Les participants établiront "une déclaration de Beyrouth". L'audition sera suivie de la 20ème session ministérielle de la commission les 27 et 28 mai. Le Maroc sera représenté à cette audition par M. Ali Oumlil, de l'Université Mohammed V de Rabat.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc