×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Marchés Financiers

Repères politiques

Par L'Economiste | Edition N°:463 Le 15/03/1999 | Partager

L'OTAN aux frontières de la Russie

Les accords de Yalta sont définitivement enterrés. Trois anciens membres du Pacte de Varsovie, la Pologne, la République Tchèque et la Hongrie ont intégré officiellement l'Organisation de Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), vendredi dernier. Leurs ministres des Affaires Etrangères, le Polonais Bronislaw Geremek, le Tchèque Jan Kavan et le Hongrois Janos Martonyi ont remis au secrétaire d'Etat américaine, Mme Madeleine Albright les instruments de ratification de l'adhésion.
L'alliance militaire occidentale fondée en 1949 passe ainsi de 16 à 19 membres, à savoir: Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Italie, Grèce, Pays-Bas, Danemark, Canada, Belgique, Portugal, Islande, Luxembourg, Turquie, Norvège, Allemagne et Espagne, Pologne, Tchèque et Hongrie.
Cette première vague d'adhérents intervient à trois semaines du cinquantenaire anniversaire de l'alliance atlantique.
A rappeler que les trois nouveaux membres sont également en première ligne pour intégrer l'Union Européenne.


Vague sanglante d'attentats en Turquie


La psychose des attentats atteint son paroxysme en Turquie. L'explosion samedi d'une bombe incendiaire dans un centre commercial bondé d'Istanbul, la troisième du genre depuis l'arrestation spectaculaire d'Abdallah Ocalan, a provoqué stupeur et consternation. Le bilan est lourd: 13 morts, 6 bléssés dont deux grièvement.
Le PKK, (Parti des Travailleurs du Kurdisatan) avait annoncé le 4 mars, à l'issue de son 6ème congrès, qu'il allait "intensifier la guerre contre l'Etat turc". Depuis, une série d'attentats a été perpétrée en Turquie, dont un seul revendiqué par le PKK. En fait, le pays du Bosphore a toujours connu ce type d'attentats, mais de façon plus sporadique et surtout moins meurtrière. La vague sanglante qui déferle sur le pays, apparemment organisée, plonge la population dans l'angoisse. Les autorités ont renforcé les mesures de sécurité dans les grandes villes et ont appelé le public à la vigilance. "Ils essaient de créer la panique. Les coupables seront pris", a rassuré Bulent Ecevic, le Premier ministre turc.


· Arrivée aujourd'hui du Président tunisien
Le Président tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, devrait arriver aujourd'hui pour sa première visite D'Etat au Maroc.
La visite devra être axée sur l'approfondissement des relations bilatérales et la réactivation de l'UMA (Union du Maghreb Arabe), qui n'est plus qu'une coquille vide depuis le gel de son fonctionnement en 1994.

· L'Egypte soutient l'intégrité territoriale du Maroc
Le vice-ministre égyptien des Affaires Etrangères, Jamaleddine Bayoumi, a réaffirmé, dans un entretien publié samedi par le quotidien "Al Mounâataf", le soutien de son pays à l'intégrité territoriale du Maroc. "L'Egypte a soutenu et soutient toujours le parachèvement par le Maroc de son intégrité territoriale", a-t-il déclaré.

· Youssoufi tance l'opposition
Dans une déclaration à la première chaîne de télévision nationale, M. Youssoufi a exprimé l'espoir que "l'opposition procède à sa propre restructuration, coordonne ses activités et joue le rôle dévolu à toute opposition dans un système parlementaire". Le Premier ministre s'exprimait en marge de la journée d'études des groupes parlementaires de la majorité, organisée le samedi 13 mars à Rabat.

· Tension au Sud-Liban
Depuis vendredi soir, l'armée libanaise est en état d'alerte maximum, à la suite de survols inaccoutumés d'hélicoptères israéliens au Sud-Liban qui laissent présager le lancement par Israël d'une opération d'envergure. La mort fin février du Général de brigade Erez Gerstein, chef de l'unité de liaison israélienne au Sud-Liban, le plus haut gradé de la zone, a provoqué la rage de l'Etat hébreu qui a annoncé son intention de riposter de manière décisive.





Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]nomiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc