×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Marchés Financiers

    Repères politiques

    Par L'Economiste | Edition N°:446 Le 18/02/1999 | Partager

    · Espagne: 27.000 emplois saisonniers pour les Marocains
    Le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires Etrangères, Ramon de Miguel Egea a annoncé que son pays a mis à la disposition des Marocains 27.000 postes d'emploi saisonniers. Les emplois proposés concernent principalement les activités agricoles dans le Sud espagnol. Cette mesure, annoncée lors de l'inauguration du Consulat espagnol à Tétouan, vise à maîtriser le flux migratoire surtout clandestin à destination du pays.
    Près de 112.000 Marocains résident légalement en Espagne où ils constituent la première communauté étrangère non européenne.

    · Les Kurdes réagissent à l'arrestation d'Ocalan
    Au lendemain de l'arrestation du chef du Parti des Travailleurs du Kurdistan, M. Abdullah Ocalan, une centaine de Kurdes continuent à occuper les représentations grecques en Suisse, ainsi qu'une salle au siège européen des Nations Unies à Genève.
    En Allemagne, plusieurs édifices turcs, notamment des mosquées et des locaux d'associations turcs ont été la cible d'attentats perpétrés par des Kurdes.
    Pour sa part, l'organisation américaine de défense des droits de l'Homme «Human Rights Watch» a demandé, dans une lettre adressée au Premier ministre turc, M. Bulent Ecevit, un procès équitable pour le dirigeant kurde.
    Le chef de file de la rébellion kurde, qui a été capturé mardi dernier par les services secrets turcs, risque la peine de mort pour «tentative de division de pays».

    · L'Irak rejette la commission de l'ONU sur le désarmement
    Le ministre irakien des Affaires Etrangères, M. Mohamed Saïd Al-Sahaf a qualifié d'injustifiable la décision de l'ONU pour la mise en place d'une commission de contrôle et de vérification du désarmement de l'Irak.
    Le responsable irakien a renouvelé parallèlement les exigences de son pays pour la levée de l'embargo économique qui frappe le pays depuis l'invasion du Koweit en 1990 suite la résolution 687 du Conseil de Sécurité.

    · 15 morts dans l'attentat contre le Président uzbek
    15 morts et 100 blessés, tel est le premier bilan de l'attentat perpétré contre le Président uzbek, M. Islam Karimov, mardi dans la capitale Tachkent.
    Les autorités uzbekes accusent l'opposition islamiste d'être à l'origine des séries d'explosions contre les sièges du gouvernement, la Banque Centrale et les bâtiments administratifs. Suite à cette tentative, les frontières uzbeks ont été fermées et l'état d'urgence décrété dans le pays jusqu'à lundi prochain.

    · Lockerbie: Veto sur la reconduction des sanctions
    Trois membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies ont promis une fois que les deux ressortissants libyens seront extradés aux Pays-Bas, d'opposer leur veto à une reconduction des sanctions contre la Libye si les Etats-Unis et la Grande-Bretagne le demandaient, a indiqué l'ambassadeur d'Egypte à l'ONU.
    La dernière résolution 1192 du Conseil de Sécurité adoptée le 20 août 1998 prévoit la suspension immédiate des sanctions dès que les deux suspects seront arrivés aux Pays-Bas.
    Le Président libyen Mouammar Kadhafi a accepté la semaine dernière les termes d'un compromis élaboré par l'Arabie Saoudite et l'Afrique du Sud sur les conditions de détention et de jugement de ses deux ressortissants soupçonnés dans l'attentat contre un avion de la PanAm au-dessus de Lockerbie en Ecosse en 1988 et qui a fait 270 morts.

    · Kosovo: Obstination yougoslave
    En marge des pourparlers de Rambouillet en France sur la question Kosovar, le Président yougoslave Slobodan Milosevic a réitéré son opposition au déploiement éventuel d'un contingent de l'OTAN au Kosovo, lors de sa rencontre avec l'émissaire américain M. Christopher Hill.

    (AFP, MAP)





    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc