×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Rencontre G7 Finances et Chine pour bientôt

Par L'Economiste | Edition N°:1861 Le 24/09/2004 | Partager

Une première du G7 Finances. Les ministres des Finances et les gouverneurs de banque centrale du G7 auront pour la première fois une réunion commune avec leurs homologues chinois, vendredi 1er octobre à Washington. Cette rencontre a été qualifiée “d’historique” par John Taylor, le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des Affaires internationales. Le sujet est en effet particulièrement sensible aux Etats-Unis à quelques semaines seulement de l’élection présidentielle du 2 novembre, alors que le pays affiche un déficit commercial record avec la Chine et que cette dernière est accusée d’être responsable des difficultés de nombreux secteurs industriels. “L’engagement de la Chine est très important. La Chine est une importante économie, en pleine croissance”, a souligné Taylor. Autre pomme de discorde, les taux de changes. Les Américains et d’autres pays membres du G7 réclamant depuis longtemps un geste de la Chine pour qu’elle réévalue sa monnaie et limite notamment la compétitivité de ses produits à l’exportation. “Il y a un mouvement vers des taux de change flexibles”, a estimé Taylor. Il a également cité l’ouverture du secteur bancaire, l’amélioration de la participation dans les marchés financiers mais aussi un meilleur accès des personnes privées chinoises à des devises. Les discussions auront lieu lors d’un dîner organisé dans la foulée de la réunion traditionnelle du groupe des sept pays les plus industrialisés (Royaume-Uni, Canada, France, Allemagne, Italie, Japon et Etats-Unis) à la veille des assemblées annuelles du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. La Russie, qui participera à une partie seulement des travaux du G7 Finances comme c’est la tradition depuis la grande crise financière de 1998, n’est pas invitée au dîner avec les responsables chinois, a précisé Taylor. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc