×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Agenda

Relations d'affaires avec la France : Comment fonctionne le Poste d'Expansion Economique de Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:77 Le 29/04/1993 | Partager

Colloques techniques, soutien aux voyages d'affaires, aux opérations de partenariat: le Poste d'Expansion Economique de l'Ambassade de France à Casablanca connaît un renouveau. Objectifs et fonctionnement d'un rouage des relations commerciales maroco-françaises.

les affaires continuent ignorant la politique, les échéances électorales et les cohabitations. Le Poste d'Expansion Economique de l'Ambassade de France, installé à Casablanca, reçoit son flot de courrier, en provenance d'entreprises de l'Héxagone, à la recherche de quelques "tuyaux", pour exporter ou créer des unités industrielles en partenariat, au Maroc.

En dépit de la montée de l'Espagne et de l'Italie dans les échanges extérieurs, la France reste le premier partenaire commercial du Maroc. Un partenaire "naturel" se plaisent à répéter les diplomates. En 1992, le Maroc exportait pour prés de 10,5 milliards de FF vers la France, dont 7,9 milliards en produits industriels (de consommation surtout) et 2,3 milliards en produits agricoles.

Regain de dynamisme

Le Maroc en importait pour 11,2 milliards de FF de biens industriels d'équipement (3,7 milliards) ou des intrants variés. Pour la France, le Maroc est le 15ème partenaire. Il est le 2ème hors OCDE, après Algérie, portée par le gaz et le pétrole.

Le P.E.E. connaît un regain de dynamisme avec l'arrivée, il y a quelques semaines d'un nouveau chef de Poste, Jean-René Cougard, et d'un nouvel adjoint, Denis Jean Guillot. Le premier arrive de l'administration centrale (après la Chine et la Malaisie). Le second arrive du Venezuela.

La première sortie publique du tandem français avait eu lieu lors d'un "colloque sur la maintenance industrielle", organisé le 24 novembre dernier à Casablanca.

Auparavant, vers la fin du 1er semestre, un festival de films techniques sera consacré au traitement des déchets solides et liquides. Il devrait intéresser des industriels, les communes et les régies de distribution d'eau.

La France, qui reste le premier fournisseur de "biens" d'équipement pourrait, dans le sillage, se placer sur le "service après-vente" du matériel industriel. La maintenance est un créneau porteur. la fonction est encore mal maîtrisée localement: ses coûts, ses délais, et les ruptures des pièces de rechange posent encore problème, dans la plupart des entreprises. Le Poste d'Expansion de Casablanca enchaînera, avec un autre colloque sur la maintenance des équipements médicaux, dont le parc se développe en quantité, à mesure qu'il devient sophistiqué.

Ces actions ponctuelles, et d'envergure publique, renforcent un travail au quotidien qui mobilise une quinzaine de personnes.

4 à 5.000 demandes

La mission du PEE est la promotion des Entreprises Françaises au Maroc, et la promotion du Maroc, en tant que partenaire commercial en France. La "matière première" du Poste sont les 4 à 5.000 demandes, émanant essentiellement de PME/PMI françaises, enquête de partenaire et de débouchés. 95% du courrier est qualifié d'utile". Il y a peu de demandes de généralités, mais des recherches pointues. Les opportunités d'affaires sélectionnées sont régulièrement publiées par "L'Economiste".

A cette demande, le PEE répond par deux types de prestations:

- il fournit des informations. Il s'agit de notes sectorielles, sur des activités particulières comme le cuir, le textile, la chimie... Ces notes constituent le fond de commerce du PEE qui dispose aussi des informations directement utiles: liste de directeurs d'achats, liste de filiales françaises établies au Maroc, de contacts particuliers...

- Le Poste d'Expansion fournit par ailleurs des études sur mesure pour le compte d'entreprises françaises, sur la base d'un cahier de charges.

- Il fournit par ailleurs des prestations d'accompagnement, pour les hommes d'affaires français, sur le terrain, quand ils prospectent.

En "amont" de la visite, il prépare des programmes, des RDV. En "aval" de l'opération, l'homme d'affaires français est accompagné. Le service du PEE reçoit une "valeur ajoutée nouvelle".

"Valeur ajoutée", "prestation" restent des termes empruntés au monde de l'industrie, où baigne le PEE.

Service public

Même si le PEE est un service public, ces prestations ne sont pas complètement gratuites, il les facture à un prix minimal. Cette facturation écarte les demandes velléitaires, valorise le service, aux yeux de l'entreprise qui le reçoit, et du fonctionnaire qui l'assure. Celui-ci incité à préparer un travail de qualité, son client sera regardant sur ce qu'il aura payé.

La facturation n'est pas directe. Elle s'opère par l'intermédiaire du Centre Français du Commerce Extérieur.

Le PEE relève d'ailleurs d'un vaste dispositif d'appui au commerce extérieur, animé par une Direction des Relations Economiques Extérieures (la DREE dans le jargon), rattachée au Ministère français de l'Economie et des Finances.

Au Maroc le PEE de Casablanca est rattaché à la Mission Economique et Financière que dirige M. Lautré. Celle-ci coiffe en outre la Mission Financière, et un autre PEE, celui de Rabat. Proche des administrations, il prend par ailleurs en charge les financements publics, de la réglementation.

Le Poste Economique de Casablanca, spécialisé sur les flux privés, accueille dans ses locaux Promosalons. Il s'agit du regroupement des salons professionnels (bâtiment, auto...) français, qui accueillent des flux important de visiteurs et d'acheteurs marocains. La section locale des conseillers du commerce extérieur. Ce sont des personnalités nommées par décret du premier ministre français, sur proposition du chef de poste, et sur la base de leur connaissance du marché local. Elles apportent leur compétence à titre bénévole, conseillent les hommes d'affaires de passage. Ils sont une vingtaine de conseillers au Maroc.

K.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc