×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Régie des Tabacs: Nouvel organigramme, nouvelle stratégie

Par L'Economiste | Edition N°:1608 Le 24/09/2003 | Partager

. Quatre pôles rattachés au directeur général et quatre directions au président du directoire. Le business plan 2003-2007 privilégie la restructuration industrielle de l'ensemble des entités de productionUne nouvelle organisation vient d'être mise en place à la Régie des Tabacs. C'est l'une des toutes premières initiatives du nouvel actionnaire, le groupe hispano-français Altadis, depuis le rachat du mastodonte marocain, privatisé en juillet 2003 pour un montant de 14 milliards de dirhams. La nouvelle organisation mise en place tient compte des “résultats des réflexions menées en interne et des études réalisées par un cabinet spécialisé”, précise-t-on auprès de la Régie. En s'inspirant du schéma organisationnel d'Altadis, elle vise essentiellement à “faciliter l'intégration de la société au sein du groupe”. L'organisation en directions qui prévalait jusqu'à lors fait place à une organisation en pôles. Quatre pôles ont ainsi été créés. La logique qui a prévalu a été de regrouper les activités qui relèvent d'une même branche d'activité au sein d'une même structure appelée pôle. Ainsi, le pôle Industriel coiffe la direction technique et de production, la direction Qualité et Développement des produits et la direction des Tabacs. Le pôle Commercial regroupe la direction Marketing et la direction des Ventes. Le pôle Ressources chapeaute la direction des Finances, la direction des Ressources humaines, la direction des Achats hors-tabacs et la direction du Système d'information. Le quatrième pôle est tout nouveau. C'est celui de la Distribution, un des  points forts d'Altadis. La création de ce pôle est présentée comme une volonté de développer l'activité “distribution” au sein de la Régie marocaine, le groupe étant un des principaux acteurs d'Europe du Sud en matière de distribution de proximité (la distribution représente 23% du chiffre d'affaires global avec une part de 53% pour les cigarettes et 24% pour les cigares).Parallèlement à ces pôles, quatre directions dites fonctionnelles sont directement rattachées au président du directoire, Larbi Bellaha, confirmé dans ses fonctions lors de la cérémonie de remise du chèque d'Altadis aux autorités gouvernementales compétentes. Il s'agit de la direction des Relations institutionnelles, la direction de la Communication, la direction des Affaires juridiques et la direction de l'Audit. La nouvelle organisation mise en place s'est accompagnée de nouvelles nominations (voir encadré). D'autres devraient suivre dans les prochaines semaines, voire les prochains jours avec la mise sur pied de subdivisions.La réorganisation de la Régie répond aux impératifs de modernisation et de restructuration industrielle prévus dans le cadre du business plan 2003-2007 décidé avant la prise de participation du groupe qui entend en poursuivre les chantiers. Dans ce cadre, la restructuration industrielle des usines semble être une priorité. L'usine casablancaise du quartier Derb Soltane devrait fermer, à cause “d'impératifs de rentabilité”, indique-t-on auprès de l'entreprise. Produisant des cigarettes brunes avec filtre, cette unité serait, selon la même source, devenue non rentable. Le business plan prévoit de transférer sa production vers d'autres sites, notamment celui de Tétouan ou de Kénitra, producteurs de cigarettes brunes. La Régie dispose actuellement de quatre entités de production: deux à Casablanca (Derb Soltane et Aïn Harrouda une des plus modernes d'Afrique spécialisée dans la fabrication de blondes), à Kénitra et à Tétouan.


Les nouvelles nominations

Le premier conseil de surveillance de la société avait confirmé Larbi Bellaha comme président du directoire et procédé à la nomination de Yves Rica comme directeur général rattaché à Larbi Bellaha. Yves Rica, 48 ans, est diplômé de l'Ecole polytechnique et de l'Ecole nationale supérieure des techniques avancées. Il intègre la Seita en 1977. Il occupera par la suite diverses fonctions à Lyon, Nantes et retourne à la Seita. Depuis 1997, il occupe le poste de président du directoire de ZPT Radom (Altadis Polska). Les nouvelles directions opérationnelles lui sont rattachées.Mohamed Dehbi est confirmé au poste de secrétaire général de la Régie des Tabacs Maroc. Il aura en charge le pôle Ressources. La direction financière qu'il chapeaute est confiée à David Schuller de Santos qui s'occupait jusqu'à présent du département administratif et financier du groupe Alameda Logistic, filiale de Logista.Joaquin Pimentel Ortiga, précédemment directeur marketing/ventes Espagne d'Altadis est nommé directeur du pôle Commercial. Jérôme Brun, jusque-là chef de groupe marques locales, produits bruns et nouveaux produits d'Altadis, est nommé directeur marketing de la Régie. Hamid Terrab est nommé directeur du pôle Industriel et Jean Montané, précédemment gestionnaire de produits à la direction industrielle cigarettes d'Altadis, en est le directeur adjoint. Enfin, Alexandre de Suzzoni prend en charge le pôle Distribution après avoir été directeur des opérations d'Altadis Distribution France.Amale DAOUD

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc