×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Eco-Consom

Regard sur l'actualité

Par L'Economiste | Edition N°:207 Le 07/12/1995 | Partager

· La place de l'éthique dans les affaires

La revendication de l'éthique prend de plus en plus de l'ampleur en cette période de difficultés économiques. Payer ses impôts spontanément ou même assurer une couverture sociale à ses employés font partie de la "responsabilité sociale" de l'entreprise. Sans repère moral, les affaires perdent leur "âme".
La dimension éthique dans la pratique des affaires est au centre d'un débat organisé par l'Association Ribat Al Fath du 6 au 8 décembre à Rabat. Ribat Al Fath se défend de s'ériger en donneur de leçons, mais l'Association entend tout simplement "contribuer modestement à la sensibilisation des chefs d'entreprises".

· Délit de faciès contre les bonnes.

Au Maroc aussi, il existe le délit de faciès. En effet, le Nadi Banque Echaâbi refuse l'accès dans ses enceintes au personnel de maison. "Le règlement interdit l'entrée des bonnes, nous nous excusons".
Si un club privé peut se permettre de refuser ou d'accepter une personne, ceci n'est plus possible lorsqu'une journée "portes ouvertes sur les arts martiaux" est organisée. Le principe de ce concept repose sur le libre accès. Il faut rappeler que le Maroc a adhéré à la Déclaration de Barcelone qui prévoit notamment "le respect des droits de l'Homme et des libertés fondamentales".

· Foot: La descente aux enfers du WAC

Le Wydad Athlétic Club, l'un des plus prestigieux du paysage sportif national continue sa descente dans les profondeurs du classement. Après la défaite humiliante face aux frères ennemis du Raja, le club rouge et blanc a subi une deuxième défaite consécutive à Tétouan. Sans comité, le club, qui avec le Raja reste le seul à n'avoir jamais goûté à la relégation, est en route vers la deuxième division. Quelques grands du football national n'ont pas pu échapper à la descente la saison dernière. Il s'agit notamment du MAS de Fès, du FUS de Rabat et du KAC de Kénitra).

· L'humanisme arabo-musulman en question

La BCM organise le 20 décembre 1995 une conférence sur le thème: "L'humanisme arabo-musulman en question".
Cette conférence sera animée par M. Mohamed Arkoun, professeur à la Sorbonne et visiting professor à l'Institute of Ismaili Studies à Londres.
La recherche de la clarté sur les notions de sacré, vérité et violence est un sujet qui a beaucoup interpellé le Pr Arkoun.

· Nick Leeson: Faute avouée, à moitié pardonnée

Le jeune courtier anglais qui avait fait plonger la banque Barings a écopé de six ans et demi de prison. Sur conseil de son avocat, Leeson avait plaidé coupable, amenant ainsi le juge à abandonner neuf autres chefs d'inculpation qui lui auraient valu 14 ans de prison. Mais de nombreuses zones d'ombre demeurent quant au rôle joué par les dirigeants de la banque dans la perte de 1,4 milliard de Dollars qui avait conduit Barings à la faillite. Nick Leeson pourrait n'être que la partie visible de l'iceberg.

· Couverture sociale: Le paradoxe

Puisque le gouvernement a envisagé la révision de certains de leurs avantages sociaux, les employés des services publics en France ont déclenché une grève d'usure qui paralyse tout le pays. De ce côté de la Méditerranée, ces mouvements sociaux peuvent paraître excessifs. Pour cause, le "smig des avantages sociaux" qu'est l'assurance-maladie traîne de projet en projet depuis deux ans. L'Organisme de Sécurité Sociale (la CNSS) estime par ailleurs qu'au moins la moitié des salariés du privé lui échappent.

· Kool & The Gang à Casablanca

Si vous aimez la Funky, la Pop et la Ballad Music, vous aimerez aussi assister au concert des Kool and The Gang les 14 et 15 décembre 1995, organisé par Magic Events à Casablanca, au Complexe Sportif Mohammed V. Les billets (150 et 250 DH) peuvent être retirés à Mac Donald's Casablanca et Rabat, à First Megastore, à l'Hotel Sheraton, au Fandango et à Rabat à PM5. A l'actif de ce "Number One & Best Pop Group in the world", 41 disques d'or et 9 titres n°1 aux Charts.

· Exposition florale

Sanâa Sabawat expose ses bouquets de fleurs séchées et artificielles au Fandango dimanche prochain à partir de 15 heures.
Entrée libre.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc