×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Recensement
Démarrage de la formation du personnel

Par L'Economiste | Edition N°:1805 Le 06/07/2004 | Partager

. Le premier atelier se tient du 1er au 10 juillet à Rabat . Dix millions d’exemplaires du questionnaire en cours d’impressionLes préparatifs pour le recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), prévu du 1er au 20 septembre, vont bon train. Les premiers ateliers de formation destinés aux chargés de cette opération ont commencé le 1er juillet. Lors d’un point de presse tenu hier à Rabat, les formateurs invités à s’exprimer ont déclaré être satisfaits du nouveau concept pris pour ce questionnaire dont les dix millions d’exemplaires sont en cours d’impression.Pour cette session de préparation, elle se déroulera en trois étapes. Le premier atelier, qui a lieu du 1er au 10 juillet, regroupe les formateurs centraux et régionaux. Au nombre de 120 statisticiens, comme l’explique Abdelilah Zerrou, chef de division au Haut-commissariat au Plan, ces formateurs centraux et régionaux seront chargés, à partir du 12 juillet, de prodiguer les mêmes enseignements à près de 900 superviseurs. La deuxième phase, prévue du 2 au 13 août, sera consacrée à la formation de 2.500 contrôleurs. Ces derniers formeront à leur tour du 16 au 27 août 51.000 recenseurs et contrôleurs. Et c’est ce qui constitue la troisième étape de l’opération.Globalement, l’objectif de l’atelier qui se déroule à Rabat est “de mettre en évidence tous les aspects techniques du dossier méthodologique du recensement”, explique Zerrou. Il est question de “donner tous les outils nécessaires aux formateurs pour sa réalisation”, ajoute-t-il.Selon lui, la période de formation a été prolongée par rapport aux autres recensements. Cela dans l’objectif de réunir les meilleures conditions pour un bon recensement, est-il expliqué. De même, le Haut-commissariat au plan a mis en place une cellule de communication pour coordonner et répondre aux différends qui pourraient être enregistrés dans les régions. Pour rappel, les résultats du recensement sont prévus pour octobre, ce qui permettra de déterminer précisément le nombre et le profil précis de l’ensemble de la population du pays. C’est pour cela que le questionnaire a été peaufiné et détaillé et s’intéresse à chaque individu. Il concernera trois catégories de la population: les ménages ordinaires, la population comptée à part (militaires, détenus...) et la population de passage (celle dont la durée de résidence dans le ménage est inférieure à 6 mois).Sur le plan financier, le coût du recensement est estimé à 440 millions de dirhams. Au plan national, seront mobilisés 40.237, 11.765 contrôleurs, 833 superviseurs, 19.000 auxiliaires des autorités locales et 5.450 véhicules.Grande nouveauté: l’introduction de la variable spatiale dans l’analyse des données. Mais également, la création d’un site Internet pour l’occasion.Rappelons aussi que le coup d’envoi de la campagne de communication a été donné le 16 juin dernier par le Haut-commissaire au plan. La première phase est axée sur les médias de masse et le hors-média. Elle prend fin le 16 juillet prochain. L’objectif essentiel de cette campagne est d’installer un climat de confiance entre les recenseurs et les ménages. A partir du 15 août jusqu’au 15 septembre, la deuxième phase sera lancée. Elle aura pour but d’inciter les citoyens à participer à l’opération.Fadwa EL GHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc