×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rabat: La Maâmora menacée de disparition

Par L'Economiste | Edition N°:1540 Le 16/06/2003 | Partager

. C'est la plus vaste forêt de chêne et liège au monde. Selon les experts, il faut créer des réserves naturelles pour préserver la forêtQui n'a jamais visité la forêt Maâmora? Les pique-niques en famille, les sportifs en herbe, les scientifiques à la recherche de la plante rare, les excursions d'école... C' est l'espace vert le plus fréquenté de la région. C'est aussi la plus vaste forêt de chêne-liège d'un seul tenant (60.000 ha) au monde. Elle fait partie des forêts-symboles de toute la Méditerranée. Cependant, cette forêt risque de ne plus être. En conséquence, les agglomérations environnantes (Rabat, Salé, Kénitra, Sidi Allal Al Bahraoui) sont ensablées. C'est ce qu'indique Ahmed Rhoulami, président de l'Association Hassan II pour la sauvegarde de Maâmora. Ce scénario apocalyptique n'est pas loin d'un futur proche. Au regard des dégradations occasionnées, Maâmora perd chaque année quelque 1.500 ha. A ce rythme, la forêt disparaîtra entièrement en 2025! Soit dans une vingtaine d'années. L'association tire la sonnette d'alarme. Des mesures de protection doivent être prises d'urgence. Et ce n'est pas pour le simple plaisir de sauvegarder un espace vert où les habitants peuvent venir y passer leur dimanche, mais pour éviter une catastrophe naturelle d'une ampleur qui dépasse l'entendement. Maâmora est une réserve de biosphère avec ses 4.700 espèces végétales et ses 326 espèces d'oiseaux. Elle fixe les sables mobiles sur lesquels elle pousse. Elle protège les infrastructures économiques et sociales. En effet, ce ne sont pas moins de 5 milliards de m3 de sables siliceux et mobiles qui guettent les infrastructures environnantes. Egouts, autoroutes et véhicules, aéroports et avions, les villes environnantes, les cultures, les barrages, toutes ces infrastructures sont menacées d'ensablement et d'ensevelissement. La vallée du Bouregreg serait colmatée. La sécurité alimentaire compromise. D'ailleurs, plusieurs espèces de faune et de flore sont déjà en voie de disparition. Maâmora est une véritable réserve d'énergie, ajoute Ahmed Rhoulami. Les arbres alimentent l'atmosphère en oxygène et absorbent le gaz carbonique d'où un grand réservoir d'énergie renouvelable. Ils alimentent aussi les nappes phréatiques. C'est un véritable poumon vert. Mais la forêt est malmenée autant par les hommes que la nature. La régénération de la flore et de la faune est une priorité. L'association estime que la création de réserves naturelles est inévitable. Elles pourront non seulement préserver la forêt mais aussi procurer des solutions de substitution pour la population subforestière. Aussi, l'association en appelle-t-elle à une mobilisation générale. Ministère des Eaux et Forêts, ministère de l'Equipement, secrétariat d'Etat de l'Environnement, ministère de l'Intérieur, collectivités locales, ONG, organismes internationaux, tous sont sollicités.


Une nature généreuse

D'une superficie totale de 133.000 ha (chêne, liège, eucalyptus, résineux, acacia), Maâmora abrite 300.000 habitants, soit 17.000 ménages, 25 communes rurales, 4 provinces et 2 régions. Elle génère des recettes globales de 66 millions de DH pour les communes rurales. En termes d'emplois, elle consomme près de 300.000 journées de travail par an. Cet espace contribue au développement socioéconomique à travers l'élevage, l'emploi, la lutte contre l'exode rural, les recettes forestières, le tourisme et la recherche scientifique. Mouna KADIRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc