×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Quelle sécurité pour les entreprises?

Par L'Economiste | Edition N°:1706 Le 17/02/2004 | Partager

Depuis quelques mois, le Maroc est devenu le point de chute de plusieurs sociétés spécialisées dans les technologies de la sécurité. L'incendie qui a ravagé les installations de la Samir en novembre 2002 est encore présent dans les esprits. Les entreprises prennent de plus en plus conscience de la nécessité d'introduire la notion de sécurité au sein de leurs unités. Et plus particulièrement industrielles. “Même si la prise de conscience en matière de sécurité faisait petit à petit son chemin dans l'esprit des chefs d'entreprise, le processus était encore lent”, souligne Henri Tognini, président général de Cauderay, lors d'un séminaire organisé par cette société sur la sécurité. La mondialisation et la concurrence en découlant ont donné un coup de fouet à cette prise de considération. Pour les entreprises de service, c'est surtout les attentats du 16 mai qui ont accéléré le processus de sécurité. Face à une demande de plus en plus pressante, Cauderay, qui est installée au Maroc depuis 15 ans et dont le métier de base est le conseil en matière d'ingénierie électronique, a scellé récemment un partenariat avec Sgof Sécurité. Cette dernière est présente dans tous les domaines du “Sécuritaire”, et plus particulièrement dans les segments de la Sûreté et de la sécurité physique ou électronique, secteur en évolution constante dans le marché actuel. Elle assure également la formation de personnels d'exécution ou d'encadrement. “La société s'occupe même de la sécurité dans la ville de Strasbourg ainsi que dans des stades de football”, indique Jean Luvara, directeur de Sgof. Les initiateurs de ce partenariat ne comptent pas en rester là. “Nous comptons faire du Maroc une plate-forme pour conquérir des marchés dans l'Afrique de l'Ouest notamment”, ajoute Tognini. F. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc