×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Promotion du développement propre à Fès-Boulemane

Par L'Economiste | Edition N°:2736 Le 17/03/2008 | Partager

. Une station d’épuration et une unité de récupération du biogaz en projet. 60 projets MDP en cours à l’échelle nationale Produire propre et préserver l’environnement, c’est désormais le cheval de bataille de la région Fès-Boulemane. Ce thème a été d’ailleurs au cours d’une rencontre organisée, récemment, par le CRI de Fès-Boulemane, l’Association marocaine de catalyse et environnement (AMCE) et South Pole Carbon, un des leaders mondiaux du marché carbone. « Ce workshop vise, selon Fouad Ouzzine, directeur du CRI, à sensibiliser les grandes entreprises privées et publiques de la région aux mécanismes de développement propre et à promouvoir la réalisation de projets concrets. D’après l’tude « Doing Business  réalisée par l’Usaid sur le climat des affaires au Maroc, la pollution était un des premiers facteurs de la réticence des investisseurs. « Partant de là, nous refusons des investissements polluants malgré leurs atouts », explique Ouzzine. Selon Roman Schibli de South Pole Carbon, le Mécanisme pour un développement ropre (MDP) - créé par le Protocole de Kyoto (PK) - permet non seulement aux pays émergents de gagner de l’argent en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre mais aussi d’attirer de gros investisseurs. Les projets MDP peuvent être des projets d’économie d’énergie, de changement de combustible, d’énergies renouvelables ou des projets de « puits de carbone ». Les secteurs concernés sont surtout l’énergie, le traitement des déchets (récupération de méthane dans les décharges et stations d’épuration), l’industrie, le secteur résidentiel et tertiaire, les transports, l’agriculture et le secteur forestier. Actuellement, au Maroc, 60 projets MDP sont en cours de réalisation mais seulement 4 projets sont enregistrés. «  C’est un portefeuille encore timide. Mais les premières expériences au Maroc sont très concluantes, notamment celles pilotées par l’ONE et Lafarge Maroc , déclare Abdelmourhit Lahbabi d’ADS Maroc, bureau d’ingénierie actif dans le développement des projets MDP. A Fès deux projets MDP sont prévus. La station d’puration des eaux usées, mise en place par la Régie autonome de distribution d’eau et d’lectricité de Fès (Radeef), abritera une unité de traitements des boues activées (cf :www.leconomiste.com). Par ailleurs, la société en charge de la gestion de la décharge annonce un projet de récupération du biogaz en énergie électrique. Les études techniques sont en cours de finalisation. De notre correspondante,Rachida Bami

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc