×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Prolongation en vue du dialogue interpalestinien

Par L'Economiste | Edition N°:2303 Le 22/06/2006 | Partager

. En cas d’échec, un référendum tranchera le 26 juilletLES groupes palestiniens, estimant possible un accord rapide pour mettre fin à la crise politico-financière, s’apprêtaient à prolonger mercredi 21 juin de quelques jours un round de dialogue qui expire le jour même. «Le dialogue a fait un bon bout de chemin et je pense que nous sommes à deux doigts d’annoncer des résultats», a déclaré le Premier ministre issu du mouvement islamiste Hamas, Ismaïl Haniyeh, lors d’un colloque à Gaza. «Je suis personnellement le déroulement du dialogue et nous sommes attachés à ce qu’il aboutisse aux résultats espérés par le peuple palestinien», a-t-il dit. Les discussions, impliquant surtout le Fatah du président Mahmoud Abbas et le Hamas, portent en effet sur un document dit «d’entente nationale», élaboré par des cadres des mouvements détenus en Israël et qui inclut une reconnaissance implicite de l’Etat hébreu, jusqu’ici rejetée par le Hamas. Si ce document n’est pas adopté par les groupes palestiniens, Abbas a l’intention de le soumettre à un référendum le 26 juillet, au grand dam du Hamas pour qui cette consultation constitue une tentative de court-circuiter le gouvernement islamiste qu’il dirige. Cette initiative est destinée à mettre fin aux violences partisanes et à la crise politico-financière qui sévissent en Cisjordanie et dans la bande de Gaza depuis le début de la cohabitation du Hamas et du Fatah au pouvoir en février. Les participants au dialogue multiplient depuis des jours les déclarations optimistes sur son issue en dépit de divergences persistantes sur des points aussi épineux que la suprématie de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), les négociations avec Israël et les frontières du futur Etat palestinien.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc