×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Produits allégés: Les industriels avancent leurs pions

Par L'Economiste | Edition N°:1823 Le 02/08/2004 | Partager

. Lait, yaourts, sodas, confiture, huile: La gamme se diversifie. Un marché embryonnaire doté d'un potentiel de croissance. Cible: Les diabétiques et les malades cardiovasculairesLes produits allégés sont en train de changer les habitudes alimentaires. Pour l'heure, c'est plutôt une clientèle féminine urbaine, soucieuse de sa ligne et dotée d'un pouvoir d'achat plutôt élevé qui se laisse séduire. Mais, la cible pourrait rapidement s'élargir au fur et à mesure que la gamme se diversifie et que le goût culinaire des produits mis sur le marché s'affine. Outre la population qui souffre de surpoids, celle atteinte du diabète et des maladies cardiovasculaires constitue une clientèle potentielle non négligeable. Pour rappel, le Maroc compte 120.000 diabétiques insulino-dépendants (dont 10.000 enfants) et les maladies cardiovasculaires (MCV) sont l'une des premières causes de mortalité.Les industriels locaux ont jusque-là fait preuve de prudence, mais ils sont conscients du potentiel de croissance de la niche. Même si elle n'est pas encore rentable, ils se positionnent les uns après les autres. Ce n'est pas par hasard si au cours des cinq dernières années, l'offre s'est étoffée lentement en fonction des nouvelles exigences du consommateur. Sans jamais vraiment la brusquer, pour éviter tout faux pas.D'ailleurs, si à ce jour, les grandes et moyennes surfaces n'y consacrent pas un rayon à part entière, c'est la preuve que le marché est encore à l'état embryonnaire. Mais la gamme ne cesse de s'enrichir. Depuis peu, l'on note même une légère frénésie dans le rayon des produits laitiers ultrafrais. Au départ, le lait a permis aux industriels (Centrale Laitière et Copag) d'ouvrir la brèche en vulgarisant la notion de matière grasse (entier, demi-écrémé et 0% de MG). Puis, est apparu le yaourt allégé aromatisé à la vanille dont Chergui est le précurseur, avant le lancement du yaourt 0% de matière grasse (MG), nature et plus récemment, le yaourt 0% aux fruits naturels (Danone). C'est maintenant au tour du fromage à tartiner à 3% de MG de faire ses preuves (Chergui).Cette avancée progressive des produits allégés s'est avérée judicieuse puisqu'elle a permis de changer les réflexes de la clientèle puis de la fidéliser. Cela a eu également pour effet d'inciter d'autres producteurs agro-industriels à innover. La démarche consiste à décliner en version allégée en matière grasse ou en sucre, le produit classique qui bénéficie déjà d'une bonne assise commerciale. L'exemple le plus récent concerne la confiture Aïcha allégée en sucre, actuellement en cours de lancement. Le produit cible clairement la population diabétique et permet de renforcer la part de marché du produit générique. L'huile de table allégée devrait elle aussi se faire de nouveaux adeptes. Le souci affiché des producteurs est de réduire la frustration des consommateurs. Mais l'impact commercial est palpable. Les multinationales spécialisées dans les sodas l'ont compris depuis longtemps. Ils se livrent une guerre sans merci sur les boissons gazeuses light. Côté prix, ces produits se positionnent dans le haut de gamme. Ils sont donc plus chers que leurs génériques. Mais, le différentiel de prix n'est pas dissuasif, notamment pour les produits laitiers. En fait, la ménagère n'hésitera pas à y consacrer quelques dirhams de plus par semaine. Pour la confiture, la différence est un peu plus importante. Mais en comparaison avec les produits similaires importés, la confiture allégée est très compétitive. Pour leur distribution, ces produits allégés resteront encore longtemps l'apanage des grandes surfaces et des épiceries des quartiers huppés des villes.Mouna KABLY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc