×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Proche-Orient: La chute libre…

Par L'Economiste | Edition N°:1589 Le 28/08/2003 | Partager

. Mahmoud Abbas, en réponse à la crise actuelle, réunit son cabinet en «séance extraordinaire« à Gaza . Présentation du bilan des 100 jours au pouvoir la semaine prochaineLe conflit israélo-palestinien ne cesse de s'envenimer, après que les espoirs suscités par la feuille de route se soient presque évaporés. C'est donc dans le contexte de la dégradation sécuritaire de ces derniers jours que le Premier ministre palestinien, Mahmoud Abbas, réunissait hier mercredi à Gaza son cabinet en «séance extraordinaire«. Trois points sont à l'ordre du jour de cette rencontre: le bilan des actions du gouvernement depuis sa mise en place fin avril, la situation de la sécurité et la récente «escalade militaire« israélienne, ont indiqué des sources proches du cabinet. A l'issue de cette réunion, la direction palestinienne a déclaré tenir Israël pour «responsable de la détérioration« de la situation au Proche-Orient. C'est ce qu'a expliqué Nabil Amr, ministre de l'Information. Il a aussi annoncé que le cabinet présenterait la semaine prochaine au Conseil législatif palestinien (CLP, Parlement) son bilan des 100 jours au pouvoir.Aussi, et sur le plan interne, un conflit oppose actuellement Mahmoud Abbas au Président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat sur le contrôle des forces de sécurité palestiniennes. Ce conflit s'est accentué avec la nomination, par Yasser Arafat cette semaine, de Jibril Rajoub au poste de conseiller à la Sécurité. Il aura pour mission de restructurer les forces de sécurité palestiniennes. Ceci au moment où Abbas est pressé d'agir par Israël et les Etats-Unis pour mettre au pas les groupes armés palestiniens. Ces derniers avaient annoncé une trêve très vite rompue par des opérations militaires. Israël, qui accuse Abbas de ne rien faire pour démanteler les groupes armés palestiniens, a lancé encore une fois un raid aérien contre des membres du mouvement islamiste Hamas, qui a fait un tué et plus de vingt blessés.(AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc