×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Prix du pain: La hausse pour cette semaine

Par L'Economiste | Edition N°:1706 Le 17/02/2004 | Partager

. Une réunion tenue hier en fin d'après-midi pour décider du jour de l'augmentation. Une mise à niveau du secteur est nécessaire. Abderazzak El Mossadeq: “Le prix du pain est libre”A quand l'augmentation du prix du pain? Cette semaine, répondent les professionnels du secteur. Selon El Houssine Azaz, président du Syndicat national unifié des boulangers-pâtissiers, «c'est officiel, la hausse aura lieu ce mercredi ou jeudi». A l'heure où nous mettions sous presse, une réunion à Casablanca, regroupant l'ensemble des délégués régionaux de la profession, devait fixer le jour d'application de la hausse. Promise depuis la dernière réunion qui avait rassemblé les représentants du secteur avec le Premier ministre, le 22 janvier dernier, la hausse du prix du pain, tant reportée, devrait entrer en vigueur après Aïd-El-Kébir d'une manière progressive. Driss Jettou n'avait pas apprécié que les boulangers augmentent le prix d'une manière unilatérale. Toutefois, aucune date précise n'a été annoncée. Les professionnels de ce secteur estiment que le délai de 10 jours, accordé par le Premier ministre, prend fin cette semaine. Ainsi «l'augmentation est légitime», souligne le président du Syndicat. Et d'ajouter: «Nous tenons à effectuer une augmentation en douceur pour ne pas ébranler le pouvoir d'achat du consommateur». Du côté du gouvernement le ministre des Affaires économiques, générales et de la Mise à niveau, en charge du dossier, a un autre avis. «Le prix du pain est libre et j'ai expliqué ma position devant le Parlement», a rappelé Abderazzak El Mossadeq à L'Economiste. Les professionnels visent autre chose que la hausse du prix. «Le gouvernement nous a promis une mise à niveau de ce secteur, à l'instar des autres professions», a déclaré le responsable syndical. Dans ce sens, une réunion est prévue la semaine prochaine à la Primature pour discuter des autres problèmes du secteur, comme le marché informel du pain, apprend-on auprès des professionnels. Ce marché, en pleine expansion dans certaines zones, concurrence les boulangers et minimise les mouvements de protestation, déclenché par les professionnels. «Nous pensons à la réinsertion de cette activité pour renforcer le secteur», indique le président du syndicat. Rappelons que l'augmentation du prix du pain intervient après une série de mouvements de grève. Le premier a eu lieu en juillet dernier, suivi de trois autres de débrayage. Cela étant sans effet, les boulangers ont levé le ton en observant une grève nationale les 14 et 15 janvier avec un suivi quasi total à travers le Royaume. La réunion d'évaluation du mouvement, tenue le 16 janvier, a été ponctuée par la décision d'augmenter, dès le 23 janvier, le prix du pain de 10 centimes pour la première tranche. “Une actualisation tout à fait légitime», arguent les professionnels. Selon eux, toutes les conditions de l'actualisation des prix sont réunies. Les professionnels rappellent la hausse du prix de pas moins de 33 éléments directs et indirects entrant dans la confection du pain. En plus de la farine de luxe, dont le prix oscille entre 3,80 et 3,95 DH le kilo au lieu de 3,63 DH, le coût de l'électricité et les autres charges du personnel ont suivi.


Trois étapes

Il a été décidé de procéder à l'augmentation du prix du pain en trois étapes, à raison de 10 centimes par phase, soit 10 centimes sur le prix de la baguette de 200 grammes qui passera à 1,20 DH. De surcroît, il a été convenu qu'après la première augmentation, la Primature procéderait à une étude pour arrêter un échelonnement détaillé de l'actualisation du prix du pain. Amal BABA ALI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc