×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprise Internationale

Privatisation d'Iberia: Le noyau dur constitué

Par L'Economiste | Edition N°:661 Le 16/12/1999 | Partager

British Airways et American Airlines sont parvenus à un accord pour la formation du "noyau dur" dans le capital de la compagnie aérienne espagnole Iberia. Ces deux investisseurs institutionnels d'Iberia devront acquérir 40% du capital d'Iberia en vue de sa privatisation début 2000. Le montant de la transaction est estimé à 182 milliards de Pesetas (plus de 10 milliard de DH). Les membres du noyau dur paieront dans un premier temps 50% de cette somme, avant de verser l'autre moitié quand le gouvernement espagnol aura approuvé l'opération, ce qui doit se faire lors du dernier conseil des ministres de l'année ou le premier de l'an 2000. Au total, la valeur d'Iberia a été estimée à 455 milliards de Pesetas (près de 27 milliards de DH), contre 580 milliards (plus de 34 milliards de DH) au lancement du processus de privatisation, début 1999.

Rappelons que la privatisation d'Iberia a commencé en février avec la vente de 9% du capital à British Airways et 1% à American Airlines. Cinq autres investisseurs institutionnels espagnols, à savoir la caisse d'épargne Caja Madrid (10%), Banco Bilbao Vizcaya (7,3%), le groupe de tabac Tabacalera (6,7%), les magasins El Corte Ingles (3%) et la Confédération espagnole de caisses d'épargne Ahorro Corporacion (3%) ont ensuite acquis en avril 30%. 54% du capital de la compagnie doivent d'autre part faire l'objet d'une offre publique de vente (OPV). 6% du capital doivent rester entre les mains des salariés de la compagnie.
Les investisseurs institutionnels sont également parvenus à un accord sur le partage de pouvoir au Conseil d'Administration. Ils devraient ainsi occuper 6 des 12 sièges du nouveau conseil, dont 2 pour British Airways, un pour Caja Madrid, un pour BBV, et un autre pour Tabacalera, tandis qu'El Cortes Ingles et Ahorro Corporacion se partageront un siège.

Hicham Raïq (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc