×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Près de 10 millions de DH pour embellir le Founty

Par L'Economiste | Edition N°:1442 Le 22/01/2003 | Partager

. L'appel d'offres pour la réalisation des travaux a été lancé en décembre dernierLa société nationale d'aménagement de la baie d'Agadir (Sonaba) démarrera bientôt les travaux d'embellissement du Founty. Le projet a été présenté lors du conseil d'administration de l'entité, lundi dernier. Il s'agit de réaliser un espace paysager ouvert, composé de pelouses, de prairies, de boisements denses et de jardins thématiques au coeur de la cité Founty, baie des palmiers. Selon Mohamed Marouan, directeur général de la Sonaba, les études d'aménagement confiées au pôle paysage du cabinet Patrice Letixerant sont prêtes. Un appel d'offres a été lancé en décembre dernier pour les travaux. Estimés à 10 millions de DH, ils devront être finalisés au cours de l'année 2003. Une durée qui a été fixée en fonction de l'état d'avancement des quatre hôtels en cours de construction sur le front de mer. Pour le moment, seul le Tikida Dunes est opérationnel. Le projet a toute son importance en raison des unités hôtelières programmées dans le Founty. Sur la zone front de mer de ce site, les hôtels en cours d'achèvement offriront à la station cette année une capacité additionnelle de 3.452 lits, soit une augmentation de 16,48% de la capacité actuelle (20.231 lits). De son côté, la zone hôtelière du site qui couvre 50 ha (dont 41 ha sont vendables) abritera à terme plus de 13.300 lits. Malheureusement, contrairement au front de mer, ce site de 52 lots peine à décoller. Hormis 8 projets en cours de réalisation et quatre en cours d'instruction auprès de l'agence urbaine dont deux autorisés, les autres sont à la traîne. Pour assurer la valorisation dans les meilleurs délais possibles, le directeur général de la Sonaba adopte pour ce dossier une nouvelle stratégie qui se caractérise par l'assouplissement des procédures pour ceux qui décident d'honorer leurs engagements. Des mesures contraignantes seront prises à l'encontre des attributaires récalcitrants. Pour rappel, la Sonaba a été créée en 1973. Aujourd'hui, le ministère veut procéder à sa restructuration, a indiqué Adil Douiri. Ceci afin que la société puisse jouer pleinement son rôle, à savoir promouvoir la région. M. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc