×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Premières intégrales de la franchise en octobre

Par L'Economiste | Edition N°:1865 Le 30/09/2004 | Partager

. Les opérateurs devront se pencher sur les blocages de développement . Un espace pour présenter des opportunités d’investissementLes 8 et 9 octobre se tiendront les premières intégrales de la franchise. Un rendez-vous à fréquence annuelle pour débattre des problèmes et blocages au niveau du secteur et présenter les opportunités d’investissement. “Le concept est une déclinaison directe des intégrales de l’investissement; il y aurait d’autres symposiums dédiés à différents secteurs”, a annoncé mardi dernier à Casablanca Hassan Bernoussi, directeur des Investissements, lors d’un point de presse conjoint avec Luciano Borin, directeur du département du secteur privé au sein de la Banque africaine de développement (BAD). L’objectif de ces rencontres étant de sensibiliser et informer les opérateurs sur les opportunités qu’offrent le secteur de la franchise, qui connaît un développement rapide depuis quelques années. Le nombre des franchises est passé de 42 réseaux en 1997, détenant 172 points de vente, à plus de 200 enseignes en 2004, avec 700 points de vente.Différentes organisations nationales et internationales, représentatives du secteur de la franchise et de l’immobilier commercial, seront de la partie. Des franchiseurs internationaux en prospection au Maroc devront présenter également leur offre. Des tables rondes seront organisées pour débattre des stratégies de développement du secteur.Le débat promet d’être chaud. Déjà lors de ce point de presse, des opérateurs ont manifesté leur mécontentement quant à l’absence d’un cadre juridique spécifique au secteur et la frilosité des banques quant au financement des projets. Hassan Bernoussi rappelle dans ce sens que l’administration est prête à collaborer activement avec les représentants du secteur pour une stratégie de développement spécifique. Pour cela, il propose la formulation, par un corps représentatif du secteur, de demandes et projets à présenter au gouvernement et souligne l’intérêt de sa direction pour le développement du secteur. “Les opérateurs peuvent compter sur l’appui de la direction des investissements et l’assistance de la BAD”, a noté Bernoussi. La BAD, pour sa part, se propose de déployer au Maroc le même programme de financement exécuté en faveur du secteur de la franchise en Afrique du Sud. Une étude sera lancée par la BAD pour une évaluation des potentialités du secteur. Luciano Borin parle d’un financement direct en faveur des franchisés et d’appui à la restructuration financière des PME. La banque, dont les financements empruntent habituellement le canal officiel, compte cette fois-ci agir via les institutions financières privées. “Des partenariats seront noués avec les banques locales pour mettre en place un schéma d’intervention rapide et efficace”, a souligné Luciano Borin.


Immobilier commercial

Amine Benkirane, franchiseur de deux enseignes locales, Kitea et Kshop, pointe du doigt les prix exorbitants de l’immobilier commercial dans les grandes villes du pays et les plans d’aménagement qui bloquent le développement de galeries marchandes. Ce qui freine le développement des points de vente des franchises. Le manque de financements n’arrange pas les opérateurs. “Les banques rechignent généralement à financer des locaux commerciaux et l’assise financière d’un opérateur se trouve ainsi immobilisée dans deux ou trois points de vente, après quoi il lui est difficile d’étendre son business”, souligne le président de Kitea. Benkirane interpelle les maires à s’impliquer davantage dans l’aménagement de galeries marchandes, comme cela se passe ailleurs dans le monde.B. E. Y.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc