×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Première Rétrospective de l'affiche publicitaire au Maroc organisée par 2M International, L'Economiste et Quadrichromie : Emotion unanime devant l'affiche ancienne

Par L'Economiste | Edition N°:65 Le 04/02/1993 | Partager

On s'entassait pour l'inauguration officielle, par SAR Le Prince Héritier, de la Première Rétrospective de l'Affiche publicitaire marocaine le Jeudi 28 Janvier, à l'Espace Forum du Riad Salam à Casablanca. Un élément omniprésent, l'émotion.

Inattendu était le sentiment d'émotion, que n'ont pas caché les visiteurs. Certains l'ont mis sur le compte des retrouvailles avec les images qui avaient peuplé les rues de leur enfance, d'autres étaient émus de "voir ce que leurs parents ou grands-parents avaient pu voir" La plupart se contentaient de dire "c'est émouvant", "je suis ému" sans pouvoir donner d'avantage d'explications.

Les quatre affiches qui ont eu le plus de succès sont une petite affiche vantant les mérites du thé vendu au Sénégal par la famille Kadiri (1925), une affiche en faveur des "Oeuvres de guerre" (1917), celle du crieur de Fès en 1926 (repris précisément par les organisateurs de la Rétrospective), et bien sur l'un des Majorelle, celui intitulé "Le Maroc par Marseille".

Les visiteurs ont certes recherché les valeurs artistiques, mais davantage encore les aspects historiques, culturels et se sont longuement attardés à observer les ambiguïtés de la colonisation telles que révélées par les affiches.

C'est avec un amusement attendri que les thèmes étaient commentés: les bras levés, en signe d'acclamation ou de prière, d'un homme en djellaba vers l'avion arrivant de France, le personnage noir sorti des clichés de l'orientalisme croulant sous les fruits de la colonisation, les premières affiches de la CTM-LN, celle de l'ancêtre de la RAM, les affiches en espagnol pour vanter les charmes de Tanger... Autant de thèmes et de façons de les exprimer, qui ont marqué une époque et qui pour nous en sont le reflet.

Du côté des affiches modernes, ce sont les oppositions de styles volontairement rapprochés par les organisateurs, qui ont capté l'attention des visiteurs. Il en a été ainsi de la formulation du thème touristique à l'intention du public japonais (image statique) et à l'intention du public britannique (images de mouvements), la remarque vaut aussi pour les styles très différents exploités par la communication en faveur d'Expotecnia (jeux de lignes droites, réalisés par Klem-RSCG) et pour Exiflor (surcharge de l'Orientalisme, réalisée par Toro).

M.C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc