×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Pour la fabrication d'équipements électriques : Merlin Gérin: L'usine de Had Soualem prête début mai

Par L'Economiste | Edition N°:68 Le 25/02/1993 | Partager

Merlin Gérin Maroc crée une nouvelle unité industrielle pour produire ses équipements électriques. Objectifs: devenir à terme une unité internationale de délocalisation de Merlin Gérin France, filiale du groupe Schneider et exporter vers les pays de l'UMA.

Merlin Gérin Maroc change de site industriel. Elle transfère ses activités de Casablanca à Had Soualem. Le capital social de l'entreprise est détenu à 50% par Merlin Gérin France qui, en Europe, est le premier constructeur en distribution Basse Tension et en alimentations statiques de sécurité. La SMDC est l'autre actionnaire.

L'usine de Had Soualem représente un investissement de 32 millions de Dirhams. Le financement de cet investissement a été pour moitié pris en charge par Asma-Invest(*). Les 32 millions de Dirhams se répartissent entre le terrain (7,2 MDH), les constructions (18 MDH), le matériel et les équipements (6,3 MDH).

L'achèvement des travaux de construction, lancés en juillet 1992, est prévu pour fin avril 1993.

Cette nouvelle unité répond à une ambition des dirigeants de Merlin Gérin Maroc d'en faire une entité spécialisée qui, dans un but de délocalisation du groupe, se fondrait dans le réseau mondial constitué de plus de trente sociétés filiales. L'usine de Had Soualem, qui s'accompagne d'une logistique moderne, permet à Merlin Gérin Maroc de mieux se préparer à l'obtention de la certification ISO 9002.

Installée sur une superficie de 2 hectares dont 1 couvert, l'entreprise sera en mesure d'étendre sa capacité de production.

Le but est de pouvoir exporter vers les pays de l'UMA.

L'usine de Casablanca est moitié moins importante.

Une partie de la nouvelle usine recevra les équipements existants. L'autre partie sera équipée en matériel nouveau. L'opération de transfert aura lieu début mai. A l'exception du Service commercial qui restera à Casablanca, le nouveau site accueillera également les bureaux administratifs.

Aux activités actuelles de Merlin Gérin Maroc sera ajoutée la fabrication de disjoncteurs industriels. Toute la gamme C 161 jusqu'à C 250, disjoncteurs de 161 à 250 ampères, seront désormais fabriqués localement dans la nouvelle usine. La société les importait via Merlin Gérin France et en assurait la commercialisation.

La société ne fabriquait au Maroc que les mini-disjoncteurs, dits domestiques, pour bâtiments (C32) Les deux plus importantes activités de Merlin Gérin Maroc portent sur les transformateurs de puissance et les cellules basse et moyenne tension. La production de l'usine de Casablanca est limitée à 600 transformateurs et à un millier de cellules par an.

Cette capacité sera augmentée dans le cadre de la nouvelle unité pour ces deux activités, même si les dirigeants soulignent que ce n'est pas ces dernières qui sont visées en priorité pour l'export vers les pays de l'UMA.

Ce que la société souhaite exporter, ce sont les petits disjoncteurs compact (C161) pour lesquels la chaîne de fabrication sera acquise. Les responsables avancent un projet d'export vers la Tunisie notamment.

Centre de formation

Pour le matériel plus lourd, de moyenne tension particulièrement, la société cible, pour l'heure, les appels d'offres internationaux mais n'a pas de marché précis en vue.

Les activités de Merlin Gérin Maroc sont au demeurant très diversifiées. Elles vont de la production de matériel électrique à la protection des groupes électrogènes, en passant par la distribution, le négoce... et la formation.

Le centre en charge de cette dernière activité forme 200 à 300 ingénieurs et techniciens annuellement Cette formation, qui était dispensée par les "spécialistes" de Merlin Gérin groupe, est depuis un an assurée par l'encadrement local.

Mise à part la fabrication de groupes électrogènes, la société réalise à partir du Maroc tout ce qui est nécessaire à l'environnement de ces groupes. Son principal concurrent sur cette activité énergétique est CGE Maroc.

Présent depuis 1969, Merlin Gérin Maroc s'est constitué un réseau clients appartenant à tous les secteurs d'activités. Parmi ses clients figurent notamment l'ONE et les régies de distribution d'énergie électrique.

N.H.

(*) Asma-Invest, société maroco-saoudienne, est un holding d'investissement. Elle comprend deux actionnaires principaux: l'Etat marocain et l'Etat Saoudien. Cf. L'Economiste du 12 mars 1992.

Carte de visite

Merlin Gérin, filiale du groupe privé français Schneider, existe depuis soixante dix ans.

Le groupe Merlin Gérin, avec un effectif de 22.000 personnes sur les 5 continents, occupe l'un des 5 premiers rangs dans le monde. Sa vocation affirmée est la maîtrise de l'énergie électrique.

Le chiffre d'affaires du groupe, qui progresse régulièrement de 10% en moyenne par an depuis 10 ans, s'est établi à 11,5 milliards de Francs en 1988.

Merlin Gérin coiffe 33 sociétés filiales qui assurent la commercialisation des produits et services à travers le monde. En 1988, Schneider comptait 75.000 salariés et réalisait un chiffre d'affaires de 41 milliards de Francs dont 50% hors France. Tant en chiffre d'affaires qu'en effectif, Merlin Gérin contribue pour 27% à l'activité de la société mère.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc