×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Portes automatiques: Le chassé-croisé prix-demande

    Par L'Economiste | Edition N°:269 Le 27/02/1997 | Partager

    Les portes automatiques gagnent du terrain. Pourtant, les prix restent plutôt élevés.

    «La demande des portes automatiques se développe», s'accordent à dire les opérateurs du secteur. Bien que le nombre des entreprises intervenant sur ce marché ne dépasse guère une douzaine et que cette activité ne représente pour la plupart d'entre elles que 15 à 20% du volume d'activités exercées, la demande ne cesse de s'élargir. En effet, les portes automatiques ne sont plus l'apanage des grandes entreprises ou des personnes aisées vivant dans les villes. Même la couche sociale moyenne commence à s'y intéresser. «Ces portes sont de plus en plus utilisées dans les immeubles moyen standing, où contrairement aux immeubles haut standing, ce sont les locataires ou copropriétaires qui cotisent pour les installer», souligne M. Felipe Sanchez, directeur d'Entreprise d'installations électriques. Cette situation s'explique par le recul des prix grâce à la concurrence, affirme un professionnel.
    Les entreprises qui recourent à ces portes ont souvent un grand flux de marchandises. En effet, selon M. Patrick Chapon, directeur d'Itacha, «toute industrie caractérisée par un grand va-et-vient des marchandises, surtout par camions, a recours à ces portes». Il s'agit notamment des industries alimentaires et des boissons gazeuses. A noter que les industries utilisent surtout les portes coulissantes.

    Automatismes importés


    A en croire les professionnels, les marques italiennes restent les plus sollicitées en raison de leur qualité. Il s'agit notamment de BFT, CAME et FAAC. Il est à préciser que les portes sont fabriquées localement alors que les automatismes sont dans leur intégralité importés, notamment de l'Italie. «Ces portes sont équipées d'un système de déblocage pour contrecarrer les inconvénients émanant des pannes d'électricité», explique M. Mounir Zohair, directeur d'Autoferm. Les portes automatiques utilisées par les entreprises sont les portes coulissantes et celles vitrées. Les premières restent l'apanage des usines, les secondes sont surtout demandées par les banques et les assurances qui les utilisent pour les portes d'accueil. Pour ce type de portes automatiques le client achète l'ensemble complet, c'est-à-dire la porte avec l'automatisme.

    Fourchette des prix


    Les particuliers, eux, utilisent les portes battantes (surtout dans les villas), les portes sectionnelles et celles basculantes (notamment dans les immeubles). Les portes sectionnelles vont remplacer les basculantes, puisqu'elles remédient à tous les défauts de ces dernières, notamment en termes de dimension, explique M. Abdallah Mahjoubi, directeur de STKO. Il ajoute que «les portes basculantes exigent un entretien permanent». Ceci est d'autant plus vrai que la porte est souvent conçue par un ferronnier et qu'elle n'est pas toujours compatible avec le moteur installé pour la faire basculer.
    Les taxes relatives aux portes automatiques représentent 25 à 50% du prix, est-il indiqué. Les automatismes utilisés dépendent aussi bien du poids de la porte que du nombre de manoeuvres par jour.

    Le prix dépend évidemment des options demandées mais reste plus ou moins élevé en général. Pour les portes battantes utilisées par les villas, le prix est de 10.000 DH en moyenne y compris l'installation. Les portes basculantes sont moins chères. Leur prix se situe entre 8.000 et 12.000DH selon la fréquence d'utilisation. Quant aux portes coulissantes, elles sont encore moins chères. Mais elles nécessitent beaucoup d'espace. Une porte coulissante industrielle coûte en moyenne 8.000 DH. A noter que ce type de portes n'est pas très utilisé au Maroc puisque rares sont les usines qui s'en équipent, indique M. Mahjoubi.
    Le prix des portes automatiques vitrées est en moyenne de 30.000 DH. Celles-ci sont utilisées surtout pour garder un climat agréable dans l'entreprise. Ces portes demandent également beaucoup d'entretien du fait qu'elles fonctionnent énormément, souligne M. Chapon.
    A l'instar des autres secteurs, le service après-vente reste tributaire de la volonté des dirigeants des sociétés. Mais la garantie est d'une année en général.

    Rafik IKRAM.


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc