×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Population: La première commission régionale est créée à Tanger

    Par L'Economiste | Edition N°:505 Le 12/05/1999 | Partager

    De notre correspondante, Ilham BERRADA

    LA région de Tanger-Tétouan est la première du Maroc à se doter de sa Commission Régionale de la Population (CRP). «Ce choix s'explique par la spécificité démographique de la région», a indiqué à L'Economiste M. Abdelaziz Maalmi, délégué régional du Ministère chargé du Plan. La
    Commission Supérieure de la Population (CSP) existe depuis 1966, mais n'a jamais tenu ses assises. Ce n'est qu'en octobre 1998, que M. Abdelhamid Aouad, ministre-délégué auprès du Premier ministre chargé de la Prévision Economique et du Plan, préside la première réunion de la CSP.
    La CRP de Tanger est présidée par le wali de la région, M. Hammouda El Caid, et c'est la Délégation régionale du Ministère chargé de la Population qui en assure le secrétariat général. En effet, «c'est à nous d'organiser les réunions, de rédiger les PV et les rapports et de coordonner les travaux entre les différents opérateurs participant à la CRP», explique M. Maalmi.

    La CRP, qui ne dispose d'aucun budget spécial, a pour rôle principal d'assurer le suivi de la politique nationale en matière de population. «Il faut considérer la population comme un leitmotiv de toute politique de développement socio-économique. Ceci est certes un nouveau langage pour les opérateurs, mais ils vont devoir prendre dorénavant la population comme une variante-clef dans tout programme régional», ajoute M. Maalmi. La CRP comprendra des sous-commissions selon le canevas qu'elle aura tracé.
    Par ailleurs, la CRP, qui travaille avec l'appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), organisera dans un premier temps des ateliers de formation pour ses différents acteurs afin de préciser un certain nombre de concepts. «En unifiant les concepts, nous arriverons avec les différents participants à arrêter un cadre de travail. Le rapport annuel de la CRP devra être présenté en janvier 2000 à la
    Commission Supérieure de la Population, à l'instar des autres commissions régionales du Royaume.





    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc