×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Politique: Basri dresse l'état d'avancement des grands projets de Casablanca

Par L'Economiste | Edition N°:537 Le 25/06/1999 | Partager

· Aménagement de la Corniche: Ouverture des plis le 5 juillet

· L'étude de faisabilité pour le métro prendra fin au mois de novembre

· La RATC va acquérir 300 nouveaux bus


Avant la veillée religieuse de l'Aïd Al Maoulid, qui a été présidée par SM le Roi vendredi dernier à Casablanca, M. Driss Basri a animé une conférence dans la même ville(1). Il a passé en revue les principaux projets de développement dont la faisabilité et la mise en oeuvre ont été antérieurement arrêtées. Il s'agit des projets d'aménagement de la baie de la Corniche, du métro, de la décharge contrôlée et du lancement de l'emprunt obligataire de Casablanca.
Concernant l'aménagement de la baie de la Corniche, M. Basri a indiqué que cinq groupes internationaux sont en lice. Il a annoncé que l'ouverture des plis aura lieu le 5 juillet dans la perspective de la sélection du mieux offrant.
Pour le cas du métro, le ministre a précisé que les études de faisabilité sont en cours et devraient prendre fin au mois de novembre avant d'entamer la procédure d'appel d'offres. Cette question préoccupe bon nombre de Casablancais qui s'impatientent de voir ce projet réalisé depuis plusieurs années. Le transport urbain ne cesse de se détériorer avec la croissance de la population dans la capitale économique. Dans le même contexte, M. Basri a abordé les problèmes du transport public urbain à Casablanca. Il a indiqué que son département et les collectivités locales de la ville accorderont l'assistance et le soutien financier nécessaires à la RATC afin de lui permettre de résorber son déficit chronique et procéder à l'acquisition de 300 bus.

M. Basri a ensuite abordé les différentes étapes des études de faisabilité des entreprises pour l'implantation d'une véritable décharge contrôlée répondant aux normes en vigueur sur le plan technologique tout en optimisant les coûts de traitement.
Il a enfin évoqué l'impératif du développement de Casablanca qui nécessite la mise en oeuvre de travaux d'infrastructures importants et l'ouverture de grands chantiers dont le financement ne peut être assuré uniquement par l'Etat ou par les collectivités locales. Le secteur privé doit lui aussi jouer un rôle important dans ce sens.
Par ailleurs, M. Basri a rappelé que le recours à un emprunt obligataire garanti par l'Etat a été retenu comme option à mettre impérativement en exécution sur les Hautes Instructions Royales. Le ministre d'Etat à l'Intérieur a insisté sur la nécessité de la prise des dispositions dans un délai ne dépassant pas un mois pour la concrétisation de cet emprunt.

Hicham RAÏQ (MAP)

(1) Cette conférence a eu lieu jeudi dernier au siège de la Wilaya du Grand Casablanca avec les présidents des communes de la région. Y ont également pris part, le Wali du Grand Casablanca, les gouverneurs, les collaborateurs du ministre, les présidents de la Com-munauté Urbaine de Casablanca, de l'assemblée préfectorale de Casablanca-Anfa et les responsables de plusieurs secteurs d'activités.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc