×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Polémique UE/Gazprom

Par L'Economiste | Edition N°:2267 Le 03/05/2006 | Partager

. Le groupe Russe accuse les Européens de freiner son expansion. L’UE réclame la fin du monopole des gazoducs«Gazprom n’est pas victime de discrimination dans l’UE, a affirmé, le 2 mai, la présidence autrichienne de l’Union et la Commission européenne». Alors que le géant énergétique russe a encore accusé ce week-end les dirigeants européens de freiner son expansion en Europe. «Les règles appliquées à Gazprom ne seront pas différentes de celles appliquées à telle ou telle autre entreprise» présente sur le marché européen, a affirmé le commissaire européen à l’Energie, Andris Piebalgs, dans une lettre commune au ministre russe de l’Energie, Viktor Khristenko. La présidence autrichienne et le commissaire européen à l’Energie pointent cependant du doigt le monopole de Gazprom dans les livraisons de gaz russe à l’UE. Alors que «d’autres entreprises et sociétés communes étrangères disposant de réserves de gaz pourraient alimenter le marché européen». Mais après l’escalade verbale des derniers jours, les représentants de l’Union essaient aussi de calmer le jeu, en assurant que Gazprom est un fournisseur fiable de gaz naturel. Il est d’autant plus important que l’UE compte sur la Russie pour des fournitures de gaz plus importantes dans le futur. Dimanche dernier, le géant gazier russe Gazprom a une nouvelle fois accusé les responsables européens de politiser les relations énergétiques entre la Russie et l’Europe pour freiner ses activités commerciales sur le vieux continent. Gazoprom ne veut plus s’arrêter aux frontières de l’Europe mais maîtriser toute la chaîne de transport et de distribution jusqu’à ses consommateurs finaux. Soutenu par le président russe Vladimir Poutine, il dénonce les obstacles mis sur sa route par l’UE pour contrer ses projets. L’UE, qui est le principal débouché à l’exportation de Gazprom, réclame quant à elle une relation plus équilibrée et la fin du monopole de Gazprom sur les gazoducs.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc