×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Plus de 170000 DH de recettes nettes : Le concert «enfant pour enfant» a séduit

    Par L'Economiste | Edition N°:269 Le 27/02/1997 | Partager

    Les recettes nettes du concert(1) «enfant pour l'enfant» donné à l'occasion du 50ème anniversaire de l'Unicef se sont élevées à 175.468 DH. Fruit d'un partenariat entre la chaîne de télévision 2M, des artistes nationaux, des ONG casablancaises et de l'Unicef, ce concert a eu lieu le 12 décembre dernier. Le spectacle a vu la participation active des enfants venus de tous les quartiers de Casablanca. Devant près de 4.000 spectateurs, ils ont accompagné les artistes dans leurs shows. «Cette manifestation n'aurait pu se tenir sans la contribution des sponsors qui ont apporté leur soutien sous des formes variées et multiples», souligne M. Sergio Soro, représentant de l'Unicef au Maroc lors de la cérémonie de remise de fonds le 20 février.
    La contribution totale de ces sponsors est en effet évaluée à 340.000 DH. La tenue de ce concert avait pour objectif de contribuer à l'effort national qui vise à lutter contre l'enfance défavorisée. Objectif: recueillir les fonds nécessaires à la réalisation de projets d'action sur le terrain au profit des enfants victimes de l'indifférence.

    Cet événement, précise M. Soro, a permis de démontrer à la communauté internationale la solidarité locale. L'objectif principal a été atteint.
    Les fonds collectés serviront en premier lieu à financer des projets et des actions qui bénéficient directement aux enfants en situation difficile dans la Wilaya de Casablanca. Figure parmi les utilisations envisageables l'appui à la création d'un centre polyvalent pour une centaine de ces enfants. Il assurera entre autres l'alphabétisation, le soutien scolaire, la formation sur des métiers débouchant sur des emplois, la prise en charge sur le plan psychologique et les soins médicaux.
    Autre affectation envisageable, la contribution à l'amélioration de la situation des enfants qui vivent dans des établissements de sauvegarde. L'utilisation des fonds sera supervisée par un comité d'éthique composé des partenaires qui ont permis la réalisation du concert. Ce comité assurera un suivi régulier des dépenses qui seront effectuées.

    Badra BERRESSOULE

    (1) Cf L'Economiste du 5 décembre 1996.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc