×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Plébiscite pour le Raid Auto-Moto

    Par L'Economiste | Edition N°:269 Le 27/02/1997 | Partager

    Le 11ème Raid de l'Amitié aura lieu du 16 avril au 1er mai prochains. Histoire d'une manifestation qui marie habilement sport, découverte et rapports humains.


    D'abord, ils ont eu à parcourir 5 kilomètres en moins de 27 minutes. Puis ils ont dû effectuer un parcours d'orientation de 12 kilomètres en moins de 2 heures 30. Ce n'est pas fini. Il a fallu ensuite remporter une épreuve de 160 kilomètres de conduite au «road book». Enfin, il s'est agi de réaliser un parcours technique.
    Voilà pour le côté sportif. Les concurrents se sont ensuite retrouvés en salle de classe pour une épreuve écrite portant sur leurs connaissances générales sur le Maroc et sur la navigation.
    Non, ce n'est pas du concours des légionnaires qu'il s'agit.
    Ces candidats postulaient tout simplement à une participation au Raid de l'Amitié qui se déroulera au Maroc du 16 avril au 1er mai prochains.
    Une manifestation très prisée si l'on en juge d'après le nombre des postulants. Pendant trois jours, les 9, 10 et 11 novembre, les concurrents ont eu à subir la terrible épreuve des sélections qui se son déroulées à Brive en France. Beaucoup de déçus. Sur les 1.200 demandes, seuls 300 motards ont été retenus.

    Les autres candidats doivent prendre leur mal en patience. Du moins jusqu'à la prochaine édition. Ce véritable parcours du combattant peut étonner, surtout que le raid est une épreuve sportive, certes, mais pas une compétition où le chronomètre est exigé.
    Le Raid de l'Amitié fête cette année son 11ème anniversaire. Une décennie et quelque donc d'aventure humaine. Chaque année, la manifestation est l'occasion de nouvelles rencontres, d'échanges entre participants et populations des régions traversées.
    Celles que les concurrents devraient rencontrer au détour d'une oasis, d'un village ou d'un oued.
    Des actions d'entraide aussi. Pas au sens bienfaisance du terme. L'on se souvient encore de l'édition 1989 «un cahier, une orange». Les écoliers français avaient offert 40.000 cahiers à leurs camarades marocains, contre 15 tonnes d'oranges.

    Le nom Raid de l'Amitié est indissociable de celui du groupe qui est à l'origine de sa création, Amitiés Internationales Organisation (AIO). Celui-ci a été fondé en 1987 d'après une idée de Jean Miche Sinet, lui-même aventurier, pilote professionnel d'avion et d'hélicoptère, spécialisé dans l'assistance et la recherche de personnes perdues en zones désertiques et des évacuations en terrain difficile. La même année fut lancé le premier raid motards (120 participants). Depuis, les membres de l'AIO vivent tous la même passion et forment la structure logistique du Raid. Destinée au départ aux motards uniquement, la manifestation fut ouverte en 1993 aux véhicules 4x4. Pour les participants marocains, aucune épreuve de sélection n'est exigée. Les inscriptions sont toujours ouvertes.
    Le départ est prévu à Tanger le 16 avril 1997. L'arrivée est attendue à Rabat le 1er mai. Entre ces deux stations, les participants auront parcouru successivement Fès, Erfoud, Zagora, Tata, Guelmim, Laâyoune, Tan-Tan, Agadir et Marrakech. Au total, 5.000 km parcourus à travers une variété de reliefs et de paysages.

    Mohamed BENABID.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc