×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Focus

Plateformes offshores
20 milliards de DH de chiffre d’affaires en 2015
Entretien avec Abderrafie Hanouf, DG de MedZ Sourcing

Par L'Economiste | Edition N°:3506 Le 12/04/2011 | Partager
Bientôt plus de disponibilité à Casanearshore
4,5 milliards de DH de CA en 2010

«Les prestations BPO et CRM seront prépondérantes dans les prochaines années», prévoit Abderrafie Hanouf, DG de MedZ Sourcing

- L’Economiste: Quels sont les segments les plus représentés dans l’offshoring au Maroc?

- Abderrafie Hanouf: Selon la première étude réalisée par McKinsey pour le compte du gouvernement, le secteur de l’offshoring au Maroc serait partagé entre le CRM qui représenterait 70% du marché, l’ITO (15%) et le BPO (15%). Trois ans après le lancement de Casanearshore et Technopolis, l’ITO était plus représenté à l’intérieur des zones avec environ 55%. Seulement 25% opèrent dans le BPO et 20% dans la relation client. L’offshoring a généré en 2010 un chiffre d’affaires de 4,5 milliards de DH dans le CRM. Le chiffre d’affaires sectoriel prévisionnel est de plus de 20 milliards de DH en 2015.

- Quelle visibilité avez-vous au vu de la volatilité de l’activité?

- Le secteur de l’offshoring n’est pas plus volatile que d’autres. L’offre offshoring reste attractive sur 4 axes , infrastructures et services « world class », pool de ressources humaines compétitif et aides à la formation. Le cadre sectoriel, réglementaire et fiscal incitatif et l’environnement géopolitique et culturel sont également des arguments de taille. Côté infrastructures, notre programme de développement prévoit l’aménagement de 700.000 m2 à terme suivant une politique de régionalisation par l’ouverture de parcs régionaux: Fès shore, Oujda shore, Marrakech shore et Agadir shore. Celui de Fès sera opérationnel au 1er trimestre 2012.

- L’on parle de plusieurs nouveaux entrants à Casa et à Rabat.

- Effectivement, les lots de la tranche 3 de Casanearshore livrables en avril, juin et août sont actuellement réservés à plus de 75%, les activités sont assez diverses entre centres de services partagés, relation client et BPO. Sur Technopolis, la 2e phase du projet, dont la livraison est prévue pour le 2e semestre de cette année, est réservée à hauteur 70%.

- Technopolis souffre d’un problème d’attractivité. Comment comptez-vous y remédier?

- Technopolis a souffert au démarrage du fait de son éloignement du centre ville et du déficit de connectivité. Depuis, les choses ont évolué: la 1er tranche de 45.000 m2 est commercialisée à 90% et la seconde de 25.000 m2, qui sera livrée entre avril et juillet, est déjà réservée à plus de 70%. Il faut noter que Technopolis est un modèle un peu différent. En effet, en plus de l’activité offshoring au sein du parc, l’objectif est de développer un concept de parc technologique intégré s’articulant autour de plusieurs pôles d’excellence: offshoring, multimédia, technologique, académique et R&D.

- Les travaux des deux hôtels de Casanearshore sont lancés. Est-ce que vous avez déjà eu des propositions?

- Les contrats sont déjà signés avec Accor et les travaux de construction de 2 hôtels, 1 Ibis et 1 Novotel seront bientôt lancés. Un hôtel Ibis va également être lancé en parallèle à Technopolis.

Propos recueillis IL. B. & M. Az

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc