×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Plan: Le système d'information à rénover

Par L'Economiste | Edition N°:433 Le 01/02/1999 | Partager

Les travaux pour la préparation du Plan quinquennale pour la Commission des systèmes d'information débutent. Une fois les travaux achevés le 9 février, ce sera autour des opérateurs privés d'être associés. Pour l'heure, trois sous-commissions planchent.

Les travaux de la Commission du système national de l'information économique et sociale et planification ont débuté le 28 janvier. Les trois sous-commissions constituées pour mener les travaux ont jusqu'au 9 février pour le faire. Celles-ci sont composées d'une sous-commission qui planche sur l'information statistique, d'une autre pour la documentation et enfin la dernière pour la planification du suivi et l'évaluation. Le démarrage des travaux de cette commission était étroitement lié à l'état d'avancement des programmes des autres producteurs d'informations (agriculture, finances).

Instruments obsolètes


Concernant toujours ce calendrier, une fois ces premiers travaux achevés, les opérateurs privés seront associés largement au débat, "démarche consensuelle" oblige.
En attendant, lors de cette première réunion, le Ministre de la Prévision Economique et du Plan, M. Hamid Aouad, a tenu à insister sur "l'importance de l'information économique et sociale sur les politiques de développement. Il s'agit d'un préalable à la stratégie à mettre en place". M. Aouad a également mis l'accent sur l'insuffisance et l'obsolescence des instruments stratégiques, qu'ils soient dépassés ou qu'ils n'existent pas faute de moyen en général. C'est donc d'une véritable mise à niveau dont à besoin le pays dans la collecte et la diffusion des informations qui sont névralgiques pour l'acte de décision à quelque niveau que se soit.
Pour le ministre, "la régionalisation de l'information économique et sociale est fondamentale pour faciliter au niveau central le traitement des grandeurs macro-économiques". Parmi d'ailleurs les insuffisances soulignées au niveau de la Note d'orientation figure le fait que le système actuel est dominé par une vision macro-économique. "Il est plus national que régional et sert en priorité les besoins des travaux de planification et de programmation du secteur public". De plus, il ne réagit pas rapidement aux nouvelles contraintes de la demande d'information.
D'un côté, il y a des manques très importants d'information. D'un autre côté, il y a parfois de la "cacophonie" dans l'information produite par les différents intervenants. Aussi, pour ce dernier cas, M. Aouad préconise-t-il la création d'une instance de coordination.
D'une manière générale, la stratégie de mise à niveau du système d'information dans le cadre du Plan est axée sur quatre points principaux. Le premier est le renforcement et la mise à niveau de sa couverture sectorielle. Le deuxième concerne le développement de la production, de l'analyse et de la recherche. Le troisième vise à développer des structures modernes et efficaces de diffusion. Le dernier enfin est l'institution d'une structure nationale de coordination et de normalisation, idée mise en avant par M. Aouad. L'atonie du fameux Comité de Coordination des Etudes Statistiques (COCOES) est sans nul doute à l'origine des discordances du système. D'où l'urgence à réactiver le COCOES et de réformer les textes en vue d'en faire un organe de coordination, d'orientation et de contrôle et de programme susceptible de constituer un véritable cadre de concertation à tous les niveaux. A côté de cela, il est prévu des mesures d'accompagnement pour l'ensemble de ces axes. L'autre gros volet sur lequel cette commission se penche, c'est le système national d'information documentaire pour lequel la modernisation est à l'ordre du jour.

Fatima MOSSADEQ

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc