×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Piratage: 80.000 DVD détruits et après?

Par L'Economiste | Edition N°:2744 Le 28/03/2008 | Partager

. Respect du droit d’auteur: le Maroc multiplie les engagementsLA guerre contre le piratage se poursuit! En effet, les responsables du 11e arrondissement de Casablanca ont procédé ce jeudi à la destruction d’environ 80.000 DVD piratés. Il y en avait pour tous les goûts: des films français et américains, et les plus récents s’il vous plaît, des films marocains et arabes, des CD de logiciels, des CD éducatifs, des CD de musique. Il y avait même des CD au format mp3 de la nouvelle coqueluche du prêche, le jeune cheikh Omar Kzabri, qui rassemble chaque vendredi des dizaines de milliers de fidèles à la mosquée Hassan II.«Cette opération concerne les DVD qui ne portent pas le visa du CCM et sera généralisée à l’ensemble des villes du Maroc», déclare Bouamri Abderrahim, chef du service contrôle au CCM. Selon ce responsable, les saisies de DVD et VCD se font quotidiennement dans les différentes villes du Maroc «pour préserver la culture marocaine et internationale en même temps.»Pour Abdallah Ouadrhiri, directeur général du Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), «il s’agit d’une campagne menée de concert avec les autorités concernées pour limiter les ravages de la piraterie dans le domaine de la créativité intellectuelle». Il affirme, par ailleurs, que cette opération s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale visant à protéger le bon goût, sauver la créativité culturelle à travers ses multiples expressions au Maroc, et traduire l’engagement du Maroc à protéger les droits d’auteur vis-à-vis de la communauté internationale.Reste à signaler le nombre dérisoire de DVD, 80.000, détruits au cours de cette opération. Quand on sait qu’au moment même où une pelleteuse concassait les DVD sur un terrain vague en face du siège du 11e arrondissement, des milliers d’autres copies piratées sont en vente libre dans bon nombre d’endroits du pays, notamment dans le célèbre marché de Derb Ghallef, à seulement quelques encablures de là. On est donc en droit de s’interroger sur l’efficacité et même la pertinence de ce genre d’opération. Questionné à ce sujet, le directeur général du BMDA nous a appris que certaines autorités sont plus réactives et plus expéditives que d’autres. La lourdeur administrative constitue donc un sérieux frein à la lutte contre le piratage des oeuvres audiovisuelles.Hassan El Arif

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc