×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Philips lance le Pet Scan

    Par L'Economiste | Edition N°:2918 Le 11/12/2008 | Partager

    C’est une nouvelle bataille de gagnée dans le dépistage du cancer au Maroc. Pour lutter efficacement contre un fléau qui enregistre chaque année quelque 40.000 nouveaux cas, rien ne vaut le dépistage précoce. Une mesure qui permet d’augmenter les chances de guérison et de limiter les séquelles liées à certains traitements. Le Pet Scan, développé par Philips Healthcare, s’inscrit dans cette vision. Ce dernier repose sur une technologie appelée «time of flight» et offre, dans le domaine de la cancérologie, la possibilité d’établir des diagnostics initiaux et d’accomplir des bilans d’extension et de surveillance. Un procédé qui permet également de détecter des structures cancéreuses même réduites. Une solution composée de glucose et de fluor est injectée dans le sang du patient. Cette dernière, absorbée massivement par les cellules cancéreuses, est ensuite explorée par une gamma caméra. Et la méthode utilisée n’est ni dangereuse, -puisque les substances injectées sont similaires à celles circulant normalement dans l’organisme et ne provoquent aucune réaction particulière- ni indolore. L’appareil permet ainsi, dans 60% des cas, de rectifier le protocole thérapeutique, en proposant des traitements sur mesure. «Le Pet Scan est une innovation dans le sens où il permet de détecter le cancer à un stade préliminaire et qui dit précoce dit traitement approprié à temps et par conséquent des frais en moins», explique Mohamed Alami Mejjati, General Manager de Philips Healthcare Morroco.Au Maroc, Philips, aux côtés de General Electric et de Siemens, sont les trois premiers arrivés sur un marché du Pet Scan encore embryonnaire. Bien que proposant un produit presque similaire avec une approche quasi identique, pour Alami les finesses diffèrent selon chaque constructeur. Et ce ne sont ni les prospects ni les débouchés qui manquent pour ce type de produit. «Aujourd’hui nous faisons une prospection segmentée, spécifique aux centres anti-cancer. Mais nous ciblons également les centres hospitaliers privés et publics», indique-t-il. Mohamed MOUNADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc