×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Pfizer réalise un bon cru

Par L'Economiste | Edition N°:1864 Le 29/09/2004 | Partager

. Les accords de l’ALE confortent le groupe au Maroc . Le marché du Viagra toujours aussi prospère Notre raison d’être est d’inventer de nouvelles thérapies, avait affirmé Karl Lintel, directeur général de Pfizer de la région francophone d’Afrique. Mais l’industrie pharmaceutique de recherche ne peut exister et ne peut être florissante que dans un cadre légal qui fournit une protection effective de la propriété industrielle, ajoute-t-il. C’était lors de la visite de la caravane de l’ALE au site de production de la société multinationale à El Jadida. Ce site, racheté à la société Lepetit Pharmaghreb, appartient à Pfizer depuis 1985. Depuis, Pfizer a investi plus de 20 millions de dollars, pour aligner le site aux normes de qualité à la fois de Pfizer et des autorités européennes, fait savoir de son côté Mohamed El Aidouni, directeur de l’unité d’El Jadida. Aujourd’hui, pas moins de 80% du volume vendu par Pfizer est produit à El Jadida. Le groupe fabrique également sous contrat pour la société pharmaceutique suisse Roche. L’année 2004 est une année charnière pour Pfizer au Maroc, a souligné Karl Lintel. Pour inventer de nouvelles thérapies, 15% du chiffre d’affaires au niveau mondial, soit 7 millions de dollars par an, sont investis directement dans les recherches pharmaceutiques. En outre, notre industrie pharmaceutique de recherche investit en moyenne 800 millions de dollars pour constituer le dossier d’une seule nouvelle invention, informe Karl Lentel. Malgré tout, il devient de nouveau plus attractif pour notre société grâce à la nouvelle réglementation sur la propriété industrielle qui entrera en vigueur en décembre prochain, d’enregistrer et de commercialiser nos produits au Maroc pour, non seulement rester dans le marché, mais également de le développer, indique-t-il. Des indices favorables se présentent et qui invitent les autres pays de Maghreb à ouvrir davantage leurs frontières aux produits pharmaceutiques d’importation. Nous sommes actuellement en négociation pour réunir les autorités tunisiennes et marocaines dans l’esprit de l’ALE afin de discuter de l’éventualité de possibles échanges de productions entre nos usines de Tunis et d’El Jadida, fait savoir Karl Lintel. Ces échanges sont pour conforter la position du groupe dans le marché de la région tout en assurant sa pérennité. Pfizer est le troisième laboratoire en termes de chiffre d’affaires sur le marché marocain estimé à 28 millions de dollars. Pfizer est par contre deuxième en Afrique du Nord et de l’Ouest avec un chiffre d’affaires annuel de 165 millions de dollars. Pfizer a adhéré au programme national pour la lutte contre le trachome. La société pharmaceutique aura fait don au Maroc de plus de 16 millions de doses de Zithromax pour une valeur dépassant les 17 millions de dollars. En 2004, Pfizer a accordé 4 millions de doses du médicament pour 5 provinces du Sud où le trachome est endémique. Nous avons bon espoir que le trachome qui peut provoquer la cécité soit éradiqué au Maroc en 2005, grâce aux efforts concertés du gouvernement, des instances internationales, des ONG et du secteur privé, dit le DG de Pfizer.


Exportations et Viagra

Les exportations de Pfizer vers l’Afrique se font à partir de l’usine d’El Jadida. Nous avons notre propre magasin de stockage au Sénégal à partir duquel sont distribués les médicaments à travers les 19 pays de l’Afrique francophone, fait savoir le DG de Pfizer. Le Viagra est produit pour tout le continent au Maroc à El Jadida. Sauf l’Algérie et la Tunisie qui importent le Viagra de l’Europe. Avec un chiffre d’affaires annuel de 3 millions de dollars, le Viagra est le premier produit de Pfizer. Beaucoup de personnes ne sont pas encore traitées pour des problèmes d’érectilité, indique Dr Mostafa Benmimoun. Mais le sujet devient moins tabou et des patients se sentent plus à l’aise en abordant le sujet, dit-il. Beaucoup de personnes viennent acheter le Viagra en disant au pharmacien que c’est pour leur père et parfois même pour leur grand-père, est-il relaté en anecdote. - Karl Lintel, DG Pfizer, à droite, en compagnie du directeur du site d’El Jadida, Mohamed El Aidouni De notre correspondant Mohamed RAMDANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc