×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprise Internationale

Peugeot et Citroën restructurent leur direction commerciale

Par L'Economiste | Edition N°:68 Le 25/02/1993 | Partager

Peugeot et Citroën réorganisent leur direction commerciale en France. Citroën dispose de neuf directions, qui emploient au total 316 personnes, et Peugeot onze regroupant 370 salariés. La refonte de leur réseau commercial repose sur la distinction entre le fonctionnel et l'opérationnel. Les organigrammes établissent en effet une "frontière" entre les personnes supervisant les relations avec les concessionnaires et celles responsables du marketing, des pièces de rechange et services, de la gestion, de la formation...

Les concessionnaires jusqu'alors isolés sont aujourd'hui en relation régulière avec un "fonctionnel" qui a une vue d'ensemble sur leur activité. Selon le quotidien Les Echos, Citroën est allé plus loin que Peugeot. Ce dernier a créé des postes de directeurs commerciaux de zone, entretenant des relations étroites avec les concessionnaires (une vingtaine). Ces directeurs sont assistés par un chef de secteur automobiles et un chef de secteur pièces et services, lesquels sont responsables du suivi des ventes réalisées par les concessions. Citroën, lui, a choisi de faire suivre ses concessions et leurs agents respectifs par des assistants régionaux. Concrètement, chacun des 70 assistants aura à superviser quatre ou cinq concessions. Chez Citroën, les membres du réseau n'ont plus qu'un seul interlocuteur régulier contre trois chez Peugeot. Concernant les relations entre le siège et les directions régionales, la démarche des deux constructeurs diverge quelque peu. Peugeot tend davantage à privilégier la décentralisation. "Nous avons voulu donner encore plus de responsabilités aux directeurs régionaux", explique le directeur commercial d'Automobiles Peugeot. Citroën, en revanche, a placé ses assistants régionaux sous la responsabilité du siège.

Synthèses réalisées par Hakima EL MARIKY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc