×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Pétrole/demande: L’AIE maintient ses prévisions de croissance

Par L'Economiste | Edition N°:2340 Le 15/08/2006 | Partager

. Le marché peut faire face aux perturbations actuellesL’Agence internationale de l’énergie (AIE) a maintenu inchangées ses prévisions de croissance de la demande de pétrole en 2006 et 2007, et estimé que le marché peut «faire face aux perturbations actuelles» de la production, dans son rapport mensuel d’août paru vendredi 11 août. L’AIE table sur une croissance de 1,4% de la demande cette année, à 84,8 millions de barils par jour (mbj), puis sur une accélération à +1,9% en 2007, à 86,4 mbj. Pour l’année en cours, l’AIE relève que la vigueur inattendue de la demande chinoise au 2e trimestre a été compensée par des ajustements à la baisse aux Etats-Unis et une certaine faiblesse de la demande en Europe et au Japon. L’Agence tente par ailleurs de relativiser les perturbations actuelles de la production en Alaska, Irak et Nigeria, sur fond de tensions persistantes au Moyen-Orient et de saison des cyclones dans le Golfe du Mexique, qui ont envoyé les cours à de nouveaux niveaux records cette semaine, plus très loin des 80 dollars. «Etant donné la détérioration persistante des fondamentaux de l’offre, il peut paraître surprenant que les cours ne soient pas plus élevés», souligne-t-elle. «Mais si l’on gratte un peu cette surface, ces problèmes géopolitiques et d’offre sont moins déterminants qu’il n’y paraît pour le marché du pétrole», poursuit-elle dans son éditorial. «Pour le moment, le marché peut faire face aux perturbations actuelles, mais à la lumière des nombreuses menaces potentielles sur la production, y compris la saison des ouragans, il fait peu de doute que le coussin de sécurité en amont demeure réduit», souligne l’AIE. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc