×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Pétrole: Les cours à 70 dollars en 2006-2007

Par L'Economiste | Edition N°:2361 Le 14/09/2006 | Partager

. Capacités de production excédentaires limitéesLES prix du pétrole brut devraient se maintenir autour de 70 dollars le baril en 2006 et 2007, en raison notamment de capacités de production excédentaires limitées, selon la dernière estimation mensuelle du département américain de l’Energie (DoE) publiée mardi 12 septembre. Alors que les cours ont nettement reculé depuis leur record de 78,40 dollars atteint mi-juillet, oscillant mardi dernier autour de 65 dollars, le DoE indique qu’ils ne devraient pas baisser davantage, en raison de «capacités de production supplémentaires limitées» et d’un équilibre précaire entre l’offre et la demande. Le DoE a néanmoins revu en baisse sa prévision de consommation mondiale de pétrole, à 1,2 million de barils par jour en 2006 en 1,7 en 2007, en réponse à «une croissance plus faible que prévu de la demande dans les pays de l’OCDE». Par ailleurs, les capacités excédentaires de production, qui se situent toutes en Arabie saoudite, devraient augmenter «légèrement» en 2007, selon le DoE, qui prévoit que «les problèmes actuels et potentiels d’approvisionnement dans le monde resteront des sujets d’inquiétude». Aux Etats-Unis, la production moyenne de pétrole est attendue «en baisse de 0,4%» en 2006, un peu en dessous de 5,1 millions de barils par jour. En 2007, elle devrait remonter à 5,5 millions de barils par jour, grâce à la reprise de la production dans le golfe du Mexique, qui a été affectée au premier semestre 2006 par les dommages causés par les ouragans de 2005, selon le DoE. Néanmoins, le département de l’Energie souligne que la récente découverte du champ de pétrole «Jack» dans le golfe du Mexique ne modifie pas, à l’heure actuelle, ses estimations de production.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc