×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Pas trop tard pour arrêter de fumer

Par L'Economiste | Edition N°:1453 Le 06/02/2003 | Partager

“Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer.” C'est le message d'espoir qu'ont martelé hier des spécialistes du tabagisme lors d'une conférence de presse, en marge du congrès international sur les traitements anticancéreux, à Paris. A l'heure où l'Hexagone entre de plein fouet dans une épidémie de cancers du poumon et autres maladies liées au tabac (responsables d'ores et déjà de 60.000 morts par an, en attendant un pic à 100.000...), épidémiologistes et cancérologues tirent une fois de plus la sonnette d'alarme. Tout en refusant le catastrophisme. “Si tout le monde s'y met, on peut arrêter l'épidémie, parie le Pr Henri Pujol (président de la Ligue contre le cancer). Car ce qui s'est passé au Royaume-Uni montre qu'on peut déprogrammer, s'il y a la volonté.” Outre-Manche, comme aux Etats-Unis, en Finlande et en Suède, pays modèles en la matière, une mobilisation de l'opinion publique et de véritables mesures de l'Etat ont cassé la courbe de mortalité par cancer du poumon.. ComparatifL'exemple britannique, c'est sir Richard Peto, un grand épidémiologiste d'Oxford, qui est venu l'expliquer. “En 1950, les Anglais avaient les pires chiffres mondiaux du tabagisme(1). On a commencé à prendre des mesures dans les années 60-70, soit vingt ans avant la France.” Et de préciser : “Le bénéfice sur la mortalité, c'est à l'arrêt du tabac chez beaucoup de fumeurs qu'on le doit, beaucoup plus qu'au fait que les jeunes n'ont pas commencé à fumer.” Il continue sa démonstration en énonçant les taux de mortalité par cancer du poumon selon le comportement. A 75 ans, le risque (cumulé) est de 16% chez ceux qui continuent à fumer; il a chuté à environ 6% chez ceux qui ont arrêté à 50 ans; et à 2% chez ceux ont stoppé à 30 ans, tandis qu'il reste inférieur 1 % chez ceux qui n'ont jamais touché à la clope. Bref, à tout âge, le sevrage tabagique est bénéfique. Richard Peto assène alors le coup de grâce: les courbes comparées de mortalité au Royaume-Uni et en France. Deux courbes étrangement symétriques, mais en miroir: la première diminue régulièrement depuis quarante ans, la deuxième continue son inexorable ascension. D'autres données françaises, livrées par Catherine Hill (institut Gustave-Roussy, Villejuif), font tout autant frémir: 57.000 hommes et 3.000 femmes meurent chaque année de la cigarette, un chiffre appelé à s'envoler puisque, comme le rappelle l'épidémiologiste, la mortalité actuelle est la conséquence des comportements du passé, il y a vingt ou trente ans. Au final, la moitié des fumeurs réguliers meurt à cause du tabac, insiste-t-elle. “Les Français doivent arrêter massivement de fumer. Dès maintenant”, propose le pneumologue Albert Hirsch.Oui, mais comment les convaincre? D'abord, en changeant l'image du tabac dans la société, en commençant par le milieu médical et celui des enseignants. Ensuite et surtout grâce à une réelle volonté politique. “Nous avons d'excellentes lois, mais elles ne sont pas appliquées”, regrette le cancérologue Maurice Tubiana, faisant notamment allusion à la loi Evin. Quant aux mesures antitabac du plan cancer (qui sera rendu public dans les prochaines semaines), le cancérologue craint qu'elles ne soient seulement “de l'eau de rose”. Syndication L'Economiste-Libération (France)(1) En 1950, 82% des hommes entre 35 et 59 ans et 40% des femmes fumaient. En 2000, 36 et 28%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc