×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Parution de « Patrimoine en Partage »
Comment sauvegarder la culture immatérielle

Par L'Economiste | Edition N°:2733 Le 12/03/2008 | Partager

. Une expérience pionnière de l’Agence de l’Oriental. Créer des activités génératrices de revenus à partir du patrimoine culturelL’Agence de l’Oriental vient d’éditer «Patrimoine en partage ». Il s’agit des actes du 1er Festival des cultures immatérielles méditerranéennes organisés du 26 au 28 juillet 2007, à Nador, par l’association Conte’act et le Collectif des Associations de Nador, avec l’appui de l’Agence de développement de l’Orient. Ni le choix du mot d’ordre du festival ni celui de la ville de Nador ne sont fortuits. En effet, les organisateurs voulaient doter la ville de Nador d’une manifestation festive de haut niveau, qui se décline en un programme culturel riche et varié. Le choix de cette ville septentrionale procède du fait que Nador se trouve coincée dans une région pauvre, introvertie, où l’activité culturelle est quasi inexistante. Mais Nador se démarque également par son statut de ville aux portes de la Méditerranée, bastion de tous les brassages culturels. Elle était donc tout indiquée pour accueillir un festival de cette nature, qui défend les valeurs de partage, d’ouverture, de compréhension et de tolérance entre les peuples des deux rives du bassin méditerranéen.Mais pour obtenir un impact fort, il fallait concevoir un festival qui sorte des sentiers battus et qui ne tombe pas dans les oubliettes une fois les lampions éteints comme c’est le cas dans les autres villes du Maroc qui organisent régulièrement des festivals. C’est la raison pour laquelle le 1er Festival des cultures immatérielles méditerranéennes, baptisé « Imerqane », qui veut dire tout simplement « Rencontres » en rifain, s’articulait autour de deux composantes parallèles. D’un côté, un riche programme culturel : chants, théâtre, contes pour enfants, proverbes, animation de la rue, expositions d’habits traditionnels et de produits du terroir, etc. Et, de l’autre, un colloque académique. En effet, ce volet académique constitue l’originalité de ce festival et avait pour but de recenser les composantes du patrimoine culturel de la région, d’identifier les moyens de les préserver et de les décliner en activités génératrices de revenu pour les populations de la région.Au menu de ce colloque scientifique, des conférences animées par des chercheurs marocains et étrangers venant notamment du Maghreb, de France, d’Espagne, d’Italie et du Portugal. Ces conférences ont développé des thèmes autour des « expressions de la culture immatérielle », « l’image de l’autre : l’imaginaire des deux rives », « le patrimoine culturel immatériel : sauvegarde et devenir ».Autre initiative originale à l’actif de l’Agence de l’Oriental, elle vient de publier les actes du forum académique du 1er Festival des cultures immatérielles de la Méditerranée, sous le titre « Patrimoine en partage ». Et c’est la Bibliothèque nationale de Rabat qui vient de servir de cadre pour présenter l’ouvrage à un parterre de journalistes et de chercheurs.«  Il n’y a point de développement économique, social et humain sans développement culturel », a tenu à souligner Mohamed Mbarki, directeur général de l’Agence de l’Oriental, au cours de la présentation de l’ouvrage.A signaler enfin que « Patrimoine en partage » peut être entièrement et gratuitement téléchargé à partir du site Internet de l’Agence de l’Oriental au: www.oriental.ma Hassan El Arif

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc