×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Palmeraie de Marrakech : : Le "golf club" ouvre ses greens

    Par L'Economiste | Edition N°:59 Le 24/12/1992 | Partager

    La Palmeraie de Marrakech est un complexe touristique autour d'un golf de 18 trous. Ce site comprend, également, un hôtel de cinq étoiles A, un club de Sport et Loisirs, en plus de l'ensemble immobilier, les Jardins de la Palmeraie composes d'appartements, de villas. Un premier tournoi s'est déjà tenu sur les nouveaux greens conçus par Robert Trent Jones

    Le "golf club de la Palmeraie" est opérationnel depuis un mois. C'est le dernier golf du designer Robert Trent Jones, connu sous le nom de l'homme aux 500 parcours". Il a déjà réalisé, au Maroc, le Royal golf de Dar Es Salam et le Royal Golf d'Agadir. Le golf de la Palmeraie est situé dans le magnifique site de la Palmeraie de Marrakech, face aux cimes du Grand Atlas, généralement enneigées.

    C'est un golf de 18 trous. S'étendant sur la partie nord de l'ensemble résidentiel, le parcours n'est pourtant pas affecté par la présence des installations immobilières. Seules quelques réalisations bordent les trous situés au sud du parcours. M. Abdelali Berrada, promoteur du projet, tient à ce que le golf soit un des aspects majeurs des "Jardins de la Palmeraie".

    Le parcours est "un par 72" (nombre de coups nécessaires pour effectuer l'ensemble du parcours) avec "une longueur de championnat" de 6.200 mètres, "susceptible d'accueillir les plus grands tournois professionnels", précisent les responsables. Toutefois, chaque trou comporte de nombreux tees (cheville fixée en terre et servant à surélever la balle au départ d'un trou) permettant de varier la longueur du parcours et de le rendre accessible aux joueurs de tous niveaux. Pour jouer sur un parcours de 18 trous, il faut verser 300 Dirhams. Un parcours de 9 trous, après 15 heures, coûte 225 Dirhams. La carte d'abonnement annuel vaut 10.000 Dirhams.

    Un Club House est implanté au coeur du parcours, de manière à permettre aux joueurs de se reposer après les neuf premiers trous. Le Club House comprend outre les vestiaires, un Club-bar, un restaurant de 60 places et des terrasses.

    Un garage souterrain d'une capacité de 100 places est réservé aux joueurs, ainsi qu'un parc de voitures électriques et de caddies pour ceux qui le désirent.

    Le Club House abrite, également, la "Palmeraie Golf Institue" qui est dirigée par deux professeurs, MM. -Charles Ray et Jullian Moller. Une leçon individuelle coûte 400 Dirhams par personne. Ce prix diminue en fonction du nombre de personnes par groupe. Un forfait d'une séance gratuite est accordé au bout de 9 séances. Des stages de cinq jours sont proposés au prix de 3.600 Dirhams.

    Jamaâ El Fna reproduit

    Un hôtel de cinq étoiles A devait ouvrir ses portes. Les travaux sont en cours de finition. La société Taj devait gérer l'hôtel. Un désaccord avec le promoteur a été à l'origine d'un litige .

    L'hôtel aura une capacité de 314 chambres réparties entre deux ailes symétriques à la piscine. Il comprendra trois restaurants, un marocain, un italien et un asiatique. Pour l'animation, un centre commercial de 50 boutiques, un bowling, un night club d'une capacité de 200 places, et un théâtre plein-air sont prévus au programme. Le théâtre accueillera des opérations ponctuelles, des manifestations culturelles ou des nuits à thème. Par exemple, il y aura une reproduction de la place de Jamaâ El Fna, des activités artisanales, ou bien des soirées musicales (folklore, danse du ventre).

    Art mauresque

    Les Jardins de la Palmeraie ont été la première tranche opérationnelle du complexe touristique. Ils sont conçus sur le plan architectural dans la tradition marocaine et l'art mauresque. L'ocre des villas aux tuiles vertes vernissées s'intègre harmonieusement au cadre verdoyant. L'architecture marocaine reste sobre et élégante: arches finement ciselées et colonnades pour les ouvertures, patios et terrasses protégés de l'ardeur du soleil par des toiles blanches au motif caïdal.

    L'ensemble résidentiel "Les jardins de la Palmeraie" veut se positionner sur le créneau de la "résidence secondaire de très haute gamme". De 1987 à aujourd'hui, prés de 80% des résidences réalisées ont été déjà cédées. Plus de 50% des acquéreurs sont des marocains. Le produit de ces ventes a été réinvesti pour la construction d'autres résidences. L'ensemble des résidences sont louées avec accord préalable des propriétaires. Durant la haute saison, les résidences affichent complet. Mais même si ce site accueille un millier de personnes, "une impression d'espace demeure toujours, du fait de l'agencement des différentes résidences et leur intégration au paysage", précise M. Khalid Benamer, Directeur Commercial de la Palmeraie de Marrakech.

    L.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc