×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Pacte: Le front d'opposition affûte ses armes

Par L'Economiste | Edition N°:1707 Le 18/02/2004 | Partager

. Il réclame l'application des règles sans discrimination Six pays européens, en l'occurrence l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Pologne, l'Estonie et la Hollande ont décidé d'adresser une lettre commune à la présidence irlandaise de l'Union européenne, pour réclamer l'application sans discrimination des règles du Pacte de stabilité, avant la tenue du traditionnel sommet européen économique du printemps.“Le Pacte de stabilité et de croissance est un élément essentiel de la gouvernance économique de notre Union économique et monétaire et une condition nécessaire pour la croissance économique soutenue que nous souhaitons tous”, ont indiqué les auteurs de cette lettre. Avant de rajouter: “Ses règles doivent être appliquées de manière conséquente et sur une base non discriminatoire”. Cette lettre intervient alors que les dirigeants français, allemand et britannique, se réunissent aujourd'hui mercredi 18 février à Berlin pour un sommet visant à donner une impulsion aux réformes économiques et sociales en Europe. Le Premier ministre irlandais, Bertie Ahern, est revenu à la charge en soulignant, lors d'une conférence de presse, que le contenu de cette lettre ne lui posait “aucun problème”.En outre, les six pays signataires ont dressé la liste des priorités à respecter pour que l'UE ne passe pas à côté de la reprise qui s'amorce. “L'UE a besoin de marchés de l'emploi plus flexibles. Nous n'avons pas besoin de nouveaux mécanismes ou processus supplémentaires”, ont-ils souligné.Ils prônent également un équilibre entre les objectifs de la réglementation et l'impact sur la compétitivité, afin d'éviter des “fardeaux excessifs” aux entreprises.Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc