×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

P.-O: Le processus de paix enterré?

Par L'Economiste | Edition N°:1585 Le 22/08/2003 | Partager

. Israël décide de paralyser le dialogueL'armée israélienne a décidé de répondre à l'attentat-suicide perpétré mardi à Jérusalem. Elle a ainsi lancé, dans la nuit de mercredi 20 à jeudi 21 août, des opérations dans trois villes de Cisjordanie. Une centaine de militaires appuyés par quatre chars et un hélicoptère d'assaut, sont entrés à Naplouse a-t-on appris de source sûre. «Nos forces opèrent depuis la nuit dans le secteur de Naplouse, considéré comme une place forte des organisations terroristes», a indiqué une source militaire, faisant état de l'arrestation de trois activistes et de la saisie d'importantes quantités d'explosifs. Dix candidats kamikazes ont été arrêtés dans la région de Naplouse depuis la proclamation de la trêve de la violence, selon la même source.Dans la deuxième opération militaire israélienne qui a eu lieu à Jénine, l'armée a démoli à Kafr Rai et Yamoun, (environs de Jénine), les maisons familiales de deux kamikazes du Djihad islamique, auteurs d'attentats meurtriers, tandis qu'à Hébron, la maison du kamikaze de l'attentat de mardi à Jérusalem a été dynamitée.Enfin, une quinzaine de chars israéliens se sont massés au nord de Ramallah, dont toutes les routes d'accès ont été bloquées par l'armée.Par ailleurs, l'Etat hébreu a gelé le dialogue avec les Palestiniens après l'attentat, l'un des plus meurtriers de la deuxième Intifada palestinienne(septembre 2000). Ariel Sharon et les responsables de la sécurité israélienne, réunis pour discuter de l'attentat-suicide palestinien qui a fait 18 morts mardi, ont également décidé de diverses mesures à prendre contre les activistes palestiniens, “si le gouvernement palestinien ne lançait pas immédiatement une campagne de répression à leur encontre”.L'attentat-suicide, revendiqué par le Hamas et le Djihad islamique, a mis à mal la trêve de trois mois déclarée le 29 juin par les groupes armés palestiniens et menace la progression de la «feuille de route». Cette dernière détaille les mesures devant être prises par les deux parties pour mettre fin aux violences, et permettre à terme l'établissement d'un Etat palestinien (2005).Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc