×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Ouverture à Varsovie du 3e Sommet du Conseil de l’Europe

Par L'Economiste | Edition N°:2022 Le 17/05/2005 | Partager

. Trois conventions sur le terrorisme, le blanchiment d’argent et la traite des personnesLe 3e Sommet du Conseil de l’Europe, destiné à définir la place de la doyenne des institutions européennes dans le nouveau paysage européen, s’est ouvert lundi 16 mai à Varsovie en présence des hauts dirigeants de ses 46 Etats membres. Dans un discours ouvrant le sommet, le président du pays hôte Aleksander Kwasniewski a dénoncé des «zones de pauvreté inacceptables», de «déficit de démocratie», de violations des droits de l’homme et des limites à la liberté de la presse et la corruption sur le continent, sans citer de pays. Ces maux «désintègrent et freinent le processus de l’unification du continent», a-t-il déclaré, face aux 35 chefs d’Etat et de gouvernement, deux vice-Premiers ministres et sept ministres des Affaires étrangères réunis dans l’enceinte du Palais royal de la capitale polonaise, hôte de la manifestation. Trois conventions portant sur la prévention du terrorisme, le blanchiment d’argent et la lutte contre la traite des personnes devaient être ouvertes dans la journée à signature. Mais pour l’essentiel, cette première journée du sommet, le 3e après ceux de Vienne (1993) et Strasbourg (1997), devait être consacrée à des interventions autour des thèmes de «l’unité européenne, les valeurs européennes» et les «défis posés aux sociétés européennes». Les relations du Conseil de l’Europe, de l’Union européenne, dont les 25 membres sont depuis le 1er mai 2004 majoritaires au sein de l’institution, et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE, 55 membres) seront au coeur des débats aujourd’hui 17 mai. Un imposant dispositif de sécurité, avec quelque 10.000 policiers, a été mis en place et la circulation était paralysée depuis ce week-end dans le centre-ville.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc