×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Courrier des Lecteurs

Oulmès augmente son capital pour plus de liquidité

Par L'Economiste | Edition N°:520 Le 02/06/1999 | Partager

· Souscriptions ouvertes du 7 au 11 juin
· Prix de l'action: 1.100 DH
· La certification ISO 9002 en marche


"Nous voulons faire d'Oulmès une valeur affective", a déclaré hier Mme Miriem Ben Salah-Chaqroun, administrateur-délégué de la société pour justifier l'opération d'augmentation de capital du producteur de "Sidi Ali". Avec plus de deux tiers de nouvelles actions émises (35.000) réservées aux personnes physiques au cours de la première tranche de l'opération, la société veut d'abord "assouvir la soif" de ses nombreux consommateurs. Le reste, représentant 15.000 actions, est destiné aux institutionnels. Le capital social d'Oulmès va ainsi passer de 50 à 55 millions de DH. Le prix d'émission a été fixé à 1.100 DH l'action. La période de souscription s'étale entre les 7 et 11 juin et la première cotation en Bourse est prévue deux semaines plus tard, le 25 juin. "Dans un souci d'élargissement de la base de l'actionnariat et d'augmentation de la liquidité de la valeur du titre, les actionnaires actuels ont renoncé à leur droit préférentiel de souscription", est-il précisé dans la note d'information établie par Upline Securities.
Les Eaux Minérales d'Oulmès est une entreprise leader dans son activité. Créée en 1933 et introduite en bourse il y a un demi-siècle, les parts de marché de ses deux produits s'élèvent respectivement à 58% pour Sidi Ali et 72% pour Oulmès. Son potentiel de croissance et de développement reste important à en juger par le niveau de consommation d'eau minérale au Maroc estimé à 4,5 litres/an/hab contre 16,6 litres pour la Tunisie et 120 litres pour la France. Seules contraintes cependant, le pouvoir d'achat limité des consommateurs et une lourde fiscalité du secteur (redevances et taxes communales en plus d'une TVA de 20%).
Cependant, les analystes d'Upline Securities sont très optimistes, encouragés par les investissements engagés par l'entreprise en 1998 pour améliorer la capacité de production et l'emballage des produits.
A ce titre, la société table sur un chiffre d'affaires de 269 millions de DH cette année, et un résultat net de 54,8 millions. "Au terme des quatre premiers mois, nous avons déjà réussi à atteindre le chiffre d'affaires de 83 millions de DH, sachant que le premier trimestre est traditionnellement la période creuse de l'activité", souligne M. Mohamed Hassan Ben Salah, président-délégué du groupe Holmarcom. Par ailleurs, le producteur casablancais des eaux minérales s'est engagé dans une démarche de certification selon la norme ISO 9002. Nous avons obtenu l'accord, ce n'est plus qu'une question de quelques semaines, affirme Mme Chaqroun. La société poursuit également son programme d'investissement avec 30 millions de DH injectés en 1999. L'objectif est de développer la distribution et prospecter de nouveaux marchés, à l'export notamment.

Hanaa FOULANI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc