×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Oujda/Tourisme: A quand un PDR?

Par L'Economiste | Edition N°:2199 Le 24/01/2006 | Partager

. Infrastructures, promotion, financements… de nombreux déficits. Le CRT d’Oujda tient une réunion de travail On a beau le répéter: la région de l’Oriental recèle d’importantes potentialités touristiques, mais celles-ci demeurent inexploitées. Les déficits sont nombreux: insuffisance de l’offre (1.500 lits classés seulement avant la réalisation de la méga-station balnéaire de Saïdia) déficit de professionnalisme, de promotion…Conscient de cela, le bureau du CRT d’Oujda (CRTO) vient de tenir une réunion le 19 janvier. A l’ordre du jour justement, examiner les voies pouvant redynamiser le tourisme dans la région. Trois axes sont d’ores et déjà retenus: produit, promotion et encouragement des investissements touristiques. Dans un premier temps, il est question de travailler sur le logo du CRTO, la charte touristique, les brochures de l’Oriental (carte de visite) et du CRT. Le bureau réuni prévoit aussi l’organisation des éductours pour impliquer hôteliers, agences de voyages, presse à caractère thématique. Autre chantier: la participation aux assises nationales prévues le 31 mars à Tanger, aux salons de Madrid 25-29 janvier, de Milan 18-21 février et de Paris 16-19 mars. En outre, figurent au plan deux visites aux CRT de Marrakech et Tanger. Le budget prévisionnel d’exécution de la subvention allouée par l’ONMT au titre de l’exercice 2006 est estimé à 300.000 DH, auxquels s’ajoutent 4 millions de DH, à titre de don du Conseil régional ainsi que des aides de la RAM sous forme de billets d’avion pour environ 100.000 DH. Toutefois, la tâche majeure du CRT-Oriental demeure la réalisation du programme développement touristique oriental. Il s’agit d’une préoccupation majeure de toutes les parties concernées par le développement du secteur dont en premier lieu le wali de la région orientale.En effet, peut-on prétendre à quelque essor touristique sans PDR oriental. D’autant plus que la subvention de l’ONMT est relativement modeste, eu égard les besoins de la région en matière de promotion touristique et à comparer aux subventions chiffrées en millions de DH accordées aux autres régions. Aujourd’hui, plus que jamais, il faut surfer sur une tendance favorable. «Même si le bilan de l’exercice 2005 n’est pas encore finalisé, la région de l’oriental a enregistré en matière d’affluence touristique, une nette progression tant au niveau des arrivées que de nuitées», assure Amine Abdellaoui, délégué régional du Tourisme à Oujda. «La réalisation de la station Fadesa à Saïdia dans le cadre du Plan Azur, a permis de faire connaître la région de l’Oriental comme nouvelle destination-phare. Ce projet ne doit cependant pas cacher les insuffisances du pôle Oujda sur le plan des infrastructures et de l’offre produits«De notre correspondant,Mohammed Zerhoudi

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc