×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Oujda: Des blocs opératoires en panne à l’hôpital Al Farabi

Par L'Economiste | Edition N°:2344 Le 22/08/2006 | Partager

. Défaillance du système d’aération, mauvaise installation…. Le même problème dans les hôpitaux de Nador et BerkaneSur les 13 blocs opératoires de l’hôpital Al Farabi d’Oujda, qui a été inauguré en juin dernier par SM le Roi, après sa rénovation, 9 ne fonctionnent pas, rapportent des sources dignes de foi. Cependant, des responsables de l’hôpital ont affirmé à L’Economiste que seuls 4 blocs connaissent des dysfonctionnements. Il s’agirait, en fait, d’un problème de traitement d’air (climatisation de la salle et renouvellement d’air) qui rend impossible toute pratique dans ces salles d’opérations. Mais cette déficience, d’après Houcine Madi, directeur de l’hôpital, n’a pas affecté la prise en charge des patients.Par ailleurs, un administrateur de l’hôpital a indiqué que la réception définitive n’a pas encore été accordée à la société qui s’était adjugée le marché d’installation du système de traitement d’air et à laquelle les services concernés ont adressé une mise en demeure pour réparer cette déficience. Toutefois, le problème n’a pas encore été résolu malgré le déplacement d’une équipe technique à Oujda. Pour sa part, le directeur de la Santé publique dans la région de l’Oriental, attribue ce dysfonctionnement à une mauvaise manipulation du système puisque, explique-t-il, il s’agit d’une nouvelle pratique non encore maîtrisée par les professionnels de la santé. Mais, rassure-t-il comme le directeur de l’hôpital, la prise en charge des malades ne pose aucun problème et la défection, note-t-il, sera bientôt réparée. Par ailleurs, apprend-on de sources proches du dossier, le même problème a été signalé dans les hôpitaux de Nador et de Berkane. Toutefois, cette information a été catégoriquement infirmée par Abdel Hamid Boutchich, gouverneur de la province de Berkane.A signaler que la construction de ces blocs opératoires figure au programme MEDA financé initialement à hauteur de 22,6 millions d’euros (un peu plus de 227 millions de DH) dont 20 millions sous forme de don de l’Union Européenne. La contribution de l’Etat a été de 22 millions de DH. De notre correspondant, Mohammed ZERHOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc