×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Ouarzazate
Débat sur le développement social

Par L'Economiste | Edition N°:2842 Le 18/08/2008 | Partager

. Deux journées d’étude sont dédiées les 17 et 18 août C’est un programme assez riche que celui des journées d’étude qu’organise, les 17 et 18 août, la Fédération des associations de développement de Tinghir. Tout le débat converge vers la mise en place d’une stratégie de développement viable dans la zone sud-est du pays. Pour les acteurs locaux, les potentialités existantes dans cette zone ne sont pas suffisamment valorisées. Nonobstant les ressources diverses dont jouit Tinghir, le contexte socioéconomique de cette localité reste, en effet, toujours marqué «par la précarité et la marginalisation». Une conséquence logique des choix politiques et sociales adoptés pendant de longues décennies, estime la plate-forme de ces journées. Les principaux axes du débat ont trait à une politique favorable au développement agricole, une gestion rationnelle des ressources naturelles, l’équipement raisonné des zones rurales, la promotion du secteur touristique, en un mot, l’encouragement des investissements. Les enjeux de cette stratégie sont de taille et toutes les recettes suivies par le passé se sont avérées obsolètes. L’on s’est, en effet, arrêté sur leur essoufflement et leur épuisement. D’où le besoin urgent d’une nouvelle gestion fondée sur de nouveaux paradigmes et une bonne gouvernance. Les soubassements de cette gouvernance ne sont autres que des approches basées sur la régionalisation et la décentralisation Initiées par la FAD Tinghir, et l’association Amazan, ces journées d’étude visent, selon les organisateurs, à mettre en synergie les orientations globales et sectorielles. A commencer par les propositions en matière d’aménagement du territoire. Une harmonie à même de favoriser un dialogue et une participation. L’objectif est d’entamer une nouvelle ère de décentralisation effective. Parmi les grandes thématiques du programme figurent aussi les conséquences des changements climatiques, l’immigration et le développement ainsi que les liens entre promotion régionale et gouvernance. Les responsables des services extérieurs présents doivent s’expliquer sur les projets prévus ou en cours de réalisation.Ali Rachidi

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc