×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

ONCF: Hausse surprise des prix

Par L'Economiste | Edition N°:2334 Le 04/08/2006 | Partager

. Casablanca-Marrakech + 9 DH. Pas d’augmentation sur certains trajetsLes voyageurs auront eu hier matin (jeudi) une surprise, dans certaines gares ONCF: une pancarte annonçant «un réajustement des tarifs sur certains trajets», entendez par là une augmentation des prix des tickets, était affiché sur la vitrine des guichets. Dans d’autres gares (Rabat Agdal par exemple) la surprise attendait les voyageurs auprès du guichetier, qui annonçait, lui-même, aux clients, sourire à l’appui, la nouvelle tarification. Difficile d’avoir de l’information au niveau de l’Office. En effet, le service de communication, visiblement aussi surpris que les usagers, n’était au courant de rien ce matin, alors qu’au service Marketing voyageurs, les responsables étaient injoignables. Sur le site Internet, pas plus d’informations. La page des tarifs était «en cours de mise à jour». C’est au centre d’appel Kitary que nous avons pu glaner quelques renseignements. Un communiqué est finalement tombé, en milieu de journée. L’ONCF y explique cette nouvelle tarification par l’investissement dans plusieurs projets de modernisation et aussi par «la flambée des cours des produits énergétiques et des matériaux.» Sur le trajet Casablanca-Rabat, l’augmentation est de 2,50 DH, alors qu’elle est de 9 DH pour un trajet Casablanca-Marrakech en seconde classe. Pour un billet Casablanca-Oujda, le voyageur n’aura à subir par contre qu’une majoration de 2 DH (202 DH au lieu de 200 DH). Nous ne saurons pas ce qui explique ces écarts, l’augmentation n’ayant pas été faite selon le kilométrage. Nous ne saurons pas non plus pourquoi les tarifs des trajets Casablanca-El Jadida, Casablanca-Khouribga et Safi-Benguérir ont été maintenus à leurs niveaux actuels. Pas de hausse non plus chez «Supratours», filiale de l’ONCF.La veille des vacances (23 juin), la CTM, pour sa part, avait aussi augmenté ses tarifs. Une hausse de l’ordre de 0,30 à 0,34 DH/km selon les destinations La nouvelle tarification a été justifiée, par les responsables de la CTM, par les récentes hausses des prix du gasoil (cf.www.leconomiste.com). Ce qui n’est pas le cas pour les trains, puisque ceux-ci fonctionnent sur la majeure partie du réseau à l’électricité (sauf sur les tronçons Fès-Oujda et Aarbaoua-Tanger).Pourtant les affaires semblent bien marcher pour l’ONCF, l’Office ayant affiché en 2005 un chiffre d’affaires de l’ordre de 2,6 milliards de DH, soit une évolution de 12% par rapport à 2004. Le résultat d’exploitation, quant à lui, avait atteint 865,3 millions de DH contre 550,2 millions de DH l’année précédente. La compagnie, lors de son dernier Conseil d’administration, avait signé un contrat-programme avec l’Etat pour la période 2005-2009. Il est ainsi prévu un ensemble de projets de grande envergure (cf.www. leconomiste.com) nécessitant la mobilisation d’une enveloppe de 15,5 milliards de DH. De gros investissements, qui devraient être, en partie, financés par les voyageurs. L’ONCF en a enregistré 21 millions en 2005.Amine Boushaba

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc