×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    OMS: Les maladies des vingt prochaines années

    Par L'Economiste | Edition N°:446 Le 18/02/1999 | Partager

    De mutations de la santé jugées profondes sont annoncées par l'OMS pour les 20 prochaines années. Les principales causes des maladies seront les cardiopathies, les dépressions nerveuses et les accidents de la circulation. Quant aux tendances de la santé en générales, elles seront dominées notamment par le vieillissement de la population au niveau mondial et l'augmentation de l'épidémie du VIH. A cela s'ajoute l'accroissement de la mortalité et des incapacités liées au tabac. Le seul point positive dans ce tableau brossé par l'OMS concerne la diminution de la mortalité juvénile par les maladies infectieuses.
    Par ailleurs, le principal point de l'ordre du jour de la 103ème session qui a débuté le 25 janvier et qui se terminera le 3 février concerne le projet du budget pour l'exercice 2000-2001. Ce budget, qui a accusé un recul de 20% ces dix dernières années, est de l'ordre de 1,8 milliard de Dollars. Reste que ce montant est réparti en deux volets. Le premier correspond à un budget ordinaire de 842 millions de Dollars et qui n'a connu aucune croissance. Le second volet, en progression de 19%, concerne les fonds extrabudgétaires et porte sur 958 millions de Dollars.

    Les discutions sur le projet de budget par les membres, qui s'expriment dorénavant au nom de leur pays, concernent des modifications jugées importantes. Ces modifications consistent dans l'augmentation des crédits du budget ordinaire accordé à l'Afrique ainsi qu'aux différents pays avec une relative diminution de ceux alloués aux sièges et aux bureaux régionaux. De plus, ce projet compte une amélioration du financement de trois groupes, à savoir les maladies sexuellement transmissibles, les maladies non transmissibles et les bases factuelles et information à l'appui des politiques. Un accroissement de 18% du budget des bureaux régionaux est également prévu par le projet. A signaler que, lors de cette 103ème session du Conseil Exécutif, des questions d'ordre technique seront abordées telles que la révision de la stratégie pharmaceutique.

    Khadija MASMOUDI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc