×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Olivetti-Telecom Italia: La bataille continue

Par L'Economiste | Edition N°:457 Le 05/03/1999 | Partager

Depuis plus d'une semaine, Olivetti a lancé une imposante OPA sur la totalité du capital de Telecom Italia, groupe privatisé en 1997 et cinq fois plus gros qu'Olivetti.


Le groupe italien Olivetti a reçu l'aval de la Consob (Commission des opérations boursières en Italie) samedi après avoir reformulé son offre. Cette reformulation visait à rendre son OPA inattaquable juridiquement. La Consob a tiré sa décision de la législation boursière, qui a changé en juillet dernier et continue de donner lieu à diverses interprétations.
De cette décision dépendra en fait le sort de Telecom Italia.
La première offre consistait à proposer 10 Euros (105DH) par action pour un montant total de 52,2 milliards d'Euros (52 milliards de DH) sur 100% du capital du groupe. L'opération doit être menée à travers la société de services informatiques Tecnost, filiale d'Olivetti. L'offre ne sera valide que si les adhésions atteignent 67% du capital ordinaire de Telecom Italia.
La reformulation de l'offre a consisté à préciser la date de la période de l'OPA (avril) et à confirmer formellement l'accord avec le groupe allemand Mannesman.
L'accord consiste à lui céder le contrôle de leur filiale commune Oliman, holding qui contrôle d'une part 48% d'Omnitel (téléphonie mobile) et d'autre part 100% d'Infostrada (téléphonie fixe). En revanche, Olivetti n'a pas changé sa première offre de 10 Euros par action, même si le titre a dépassé ce niveau suite aux rumeurs selon lesquelles Telecom Italia fusionnerait avec sa filiale TIM (téléphonie mobile). Pour ce qui est du financement de l'opération, Olivetti va procéder à l'augmentation de son capital.

Telecom Italia sur le qui-vive


Le reste de l'opération sera financé par Chase Manhattan, Donaldson Lufkin Jenrette, Mediobanca et Lehman Brothers.
L'opérateur italien de télécommunications a estimé que les informations fournies par Olivetti sont "pleines de lacunes aussi bien au niveau de la forme que de la substance", dénonçant les caractéristiques du montant de l'offre. Selon M. Franco Bernabé, patron du groupe, l'OPA surprise et hostile d'Olivetti a représenté pour sa société "la plus grosse crise en dix ans" et "l'opération pourrait aboutir à endetter Telecom Italia pour plus de 41,3 milliards d'Euros (433 milliards de DH)".
En réponse à cette déclaration, Olivetti a fait savoir qu'il envisage de porter plainte pour diffamation contre Telecom Italia. Il a donné mandat à ses avocats d'examiner s'il existe des conditions pour lancer une action judiciaire.
Par ailleurs, Telecom Italia a laissé entendre qu'il allait entreprendre une fusion avec sa filiale TIM pour faire barrage à l'OPA. Cela porterait la valeur de Telecom au double de ce que propose Olivetti. Il risque cependant de se retrouver les mains complètement liées, car la législation boursière et financière italienne prévoit que le Conseil d'Administration d'une société faisant l'objet d'une OPA ne peut prendre aucune décision. C'est bien ce que souligne un communiqué de la Consob: "La société-objet de l'OPA doit s'abstenir d'effectuer des actes ou des opérations qui puissent s'opposer aux objectifs de l'OPA".


Cartes de visite


Olivetti opère dans les télécommunications et la technologie de l'informatique. Ses filiales sont Oliman, Olivetti Lexikon, Tecnost, Omnitel, Infostrada et Wang Global. Le chiffre d'affaires 97 du groupe était de 4,33 milliards d'Euros contre les 21,98 milliards d'Euros affichés par Telecom Italia, donc cinq fois moins important.
Telecom Italia, privatisée en 1997, compte 126.000 employés. Sa filiale TIM dans la téléphonie mobile est le premier opérateur européen du secteur avec 14,3 millions d'abonnés.

Nadia BELKHAYAT (A.F.P)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc