×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Oléiculture: Seulement 216.000 tonnes cette année

Par L'Economiste | Edition N°:3369 Le 24/09/2010 | Partager

. 40 exposants au salon international de l’olive, Oléa . Campagne de promotion de la consommation d’huile d’olives Depuis deux jours, l’olivier est à l’honneur à Marrakech avec un salon international dédié à la filière. C’est sur un fond de restructuration de cette dernière que se tient la 6e édition du salon oléicole Oléa 2010 jusqu’au 25 septembre. Salon qui a ouvert ses portes mercredi 22 septembre sous le thème: «Marrakech, nouvel élan pour l’oléiculture dans le cadre du plan Maroc Vert». Organisé sous l’égide du ministère de l’Agriculture et de la Pêche par le Comité oléicole régional du Haouz, ce salon a vu le jour en 2000. «Olea est d’abord un carrefour d’échanges dédié aux professionnels de l’olivier pour présenter leurs produits et les nouveautés dans la filière. C’est aussi une occasion pour mettre en relation directe producteurs et industriels», indique cet exposant. Cette année, un espace de 3.000 m2 a été réservé aux professionnels nationaux et étrangers. Une quarantaine d’entreprises et aussi des organismes de financement y prennent part. Ils exposent leurs dernières nouveautés en matière de trituration de l'huile d'olive, de taille, de culture et d'industrialisation de l'olive, entre autres. Mais, ce sont incontestablement les sociétés de matériel pour la récolte qui ont eu le vent en poupe lors de cette édition qui se tient à la veille de la récolte d’olives. Et la récolte, cette année, ne dépassera pas les 216.000 tonnes, d’après les estimations alors que la campagne précédente avait pulvérisé les records avec plus de 440.000 tonnes. Rien d’anormal, explique Hassan Belodi de la Direction régionale agricole. La campagne de récolte subit des effets d’alternance. Ainsi, une bonne année est suivie d’une campagne moyenne, à quelques exceptions. Les exploitations bien entretenues devront connaître une production moyenne. L’un des premiers objectifs de cette messe de l’olive à Marrakech est justement de trouver des solutions techniques et financières capables d’aider aussi bien l’agriculteur que le transformateur. D’où une grande présence des banques et organismes financiers. Est également présente en force la DRA (Direction régionale d’agriculture) pour présenter notamment les nouvelles procédures FDA (Fonds de développement agricole), et tout ce qu’il faut savoir sur l’aide de l’Etat dans ce domaine. Autre objectif du salon, l'initiation de débats autour des stratégies qui permettront la promotion de la commercialisation de l’huile d’olive marocaine à l’export. L’idée est de développer le partenariat entre opérateurs du secteur, marocains et étrangers. Enfin, un concours des meilleurs vergers oléicoles, des meilleurs stands et des meilleures huiles d’olive clôturera l’édition 2010. L’occasion aussi pour lancer une campagne médiatique de promotion de la consommation de l’huile d’olives de qualité. Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc