×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Odep: Des marchés pour 1 milliard de DH

Par L'Economiste | Edition N°:2236 Le 17/03/2006 | Partager

. C’est le montant des investissements pour 2006L’Office d’exploitation des ports (ODEP) entame l’année 2006 sur les chapeaux de roue. Riche d’un chiffre d’affaires de 2,03 milliards de DH à fin octobre 2005, en hausse de 12,3% par rapport à la même période de l’année précédente, l’Office affiche un programme pour le moins ambitieux pour cette année. Celui-ci porte sur une enveloppe globale de l’ordre de 1,01 million de DH. Il se répartit sur trois principaux chantiers. A commencer par l’infrastructure. Quelque 505 millions de DH ont été alloués à ce volet. L’acquisition de nouveaux équipements figure également dans le programme 2006 de l’Odep pour un montant global de 451 millions de DH. Sans oublier un volet études nécessitant un budget de 59 millions de DH. Annoncés par le DG de l’Office, Mohammed Abdeljalil, lors du conseil d’administration tenu mercredi, ces montants font partie de tout un programme d’investissement de l’Office, étalé sur la période 2005-2009 et portant sur un total de 2,9 milliards de DH. Au titre de l’année 2006, les prévisions de trafic portuaire devraient s’établir à 69,1 millions de tonnes, soit une progression de 4,4% par rapport aux prévisions de réalisation de l’année 2005. Celles-ci ont été établies, à fin octobre, à 55,9 millions de tonnes, en augmentation de 10,7% par rapport à la même période de l’année 2004. Les résultats 2005 sont la conséquence de l’accroissement des échanges commerciaux transitant par les ports. La hausse a été de 11,2% en termes d’importations et de 10% en matière d’exportations. Elle s’explique notamment par la reprise progressive de l’activité de raffinage du pétrole. L’augmentation des importations des céréales (16,2%) et du charbon (9,4%) y est également pour quelque chose. Sans oublier la progression de ventes à l’étranger des phosphates (+20,6%) et la poursuite de la tendance haussière du trafic unitarisé (9% pour les conteneurs et 7,7% pour les Ro-Ro). Cette tendance sera maintenue en 2006. Le trafic portuaire y serait marqué par une progression des exportations de 4,8% en liaison avec les perspectives de croissance de l’économie. Le chiffre d’affaires hors taxe serait de l’ordre de 2,4 milliards de DH en augmentation de 9,5% par rapport à celui de 2005. La valeur ajoutée atteindra 1,9 milliard de DH soit une hausse de 10,5%. Le résultat d’exploitation s’établirait à 612 millions de DH en augmentation de 27%. Les charges d’exploitation, estimées à 1,8 milliard de DH, connaîtront une augmentation de 5%. Cette évolution tiendrait également à la confirmation de la tendance haussière du trafic des conteneurs estimé à 6,1 millions de tonnes. Le trafic des hydrocarbures devrait également participer à cette hausse. Les perspectives favorables du secteur phosphatier et du trafic maritime des passagers accompagneraient la tendance. L’évolution de ce dernier aspect devrait s’établir à 4,4 millions de passagers, en hausse de 5,5% par rapport aux prévisions 2005.


Réforme

LA préparation des budgets de l’Odep au titre de l’année 2006 tient compte de ces évolutions, mais aussi et surtout du projet de réforme portuaire. L’Office d’exploitation des ports (ODEP) est ainsi amené a être scindé en deux entités distinctes. La fonction régalienne et d’autorité sera à la charge de l’Etat, notamment à travers la future Agence nationale d’autorité portuaire. Les fonctions commerciales seront, elles, exercées par des entités privées et publiques. Parmi elles, la future Société d’exploitation des ports (SODEP). Publié dans le Bulletin officiel du 5 décembre 2005, ce chantier entre désormais dans sa phase de mise en œuvre (www.leconomiste.com). T. Q.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc